«Bâtard, quitte la sélection», Gerard Piqué se fait salement insulter à l'entraînement avec l'Espagne

FOOTBALL Le joueur paye tristement ses prises de position au sujet du référendum sur l'indépendance de la Catalogne...

A.L.G.

— 

Gerard Piqué a été secoué par les supporters de la Roja.
Gerard Piqué a été secoué par les supporters de la Roja. — GENT SHKULLAKU / AFP

C’est triste à dire, mais c’était prévisible. Après avoir publiquement apporté son soutien aux victimes des violences policières en Catalogne dimanche et voté lors du référendum sur l’indépendance, Gerard Piqué ne s’est clairement pas fait que des amis dans le reste du pays.

Piqué a retweeté ce message dénonçant les violences policières en Catalogne.

S’il jouit d’une cote de popularité immense en Catalogne, ses récentes prises de positions ont énervé un bon paquet de supporters de la sélection espagnole, qui ne se sont pas fait prier pour le lui faire savoir lors du rassemblement de la Roja dans le cadre des éliminatoires au Mondial 2018.

>> A lire aussi : En larmes, Gérard Piqué avoue avoir vécu «la pire expérience professionnelle» de sa vie

Et cela n’en est pas resté aux simples sifflets désapprobateurs, non, des insultes et des chants violents ont fusé alors que le défenseur central du Barça s’entraînait tranquillement avec ses coéquipiers. « Piqué, bâtard, l’Espagne est ta nation, Piqué, bâtard, quitte la sélection », a-t-on pu entendre aux alentours des terrains tandis que des banderoles ont été déployées (« Piqué, je ne veux pas que tu t’en ailles, je veux que tu sois viré. Tu es dégoûtant. »), avant d’être retirées par la Guardia Civil.

Dans ce déferlement de haine, Julen Lopetegui, le sélectionneur espagnol, a apporté tout son soutien à Gerard Piqué, expliquant que ces insultes étaient « lamentables ».