Mort de Nicollin: «Il n'avait pas fait d'excès pendant le repas», le chef Michel Kayser revient sur les derniers instants de «Loulou»

DISPARITION Le président montpelliérain était venu fêter ses 74 ans au restaurant Alexandre dans le Gard...

J.L.
— 
Louis Nicollin, le 20 février 2014 au Parc des Princes.
Louis Nicollin, le 20 février 2014 au Parc des Princes. — JEFFROY GUY/SIPA

« C’est incroyable, je n’en reviens toujours pas du drame qu’on a vécu. » Michel Kayser, le chef étoilé du restaurant Alexandre à Garons où Louis Nicollin était venu fêter son anniversaire jeudi avant de décéder des suites d’un accident cardiaque, est revenu pour le Midi Libre sur les circonstances du drame.

>> A lire aussi: «Ouvert», «passionné», «bâtisseur»… Loulou Nicollin était tellement plus qu'un beauf

« Il avait privatisé la grande salle. Il a bu une coupe à l’apéro, dehors sur la terrasse, puis durant le repas il n’a pas fait d’excès. Ils ont tous été raisonnables. Après le repas, il s’est rendu aux toilettes et quand il est revenu, il était essoufflé. Et il a fait un petit malaise. Alors il s’est assis sur la chaise, il voulait reprendre un peu d’air, quelqu’un l’a ventilé. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait un malaise. Sauf que là, il ne s’est plus jamais relevé. Et pourtant, on a tout tenté. On a immédiatement appelé les pompiers qui sont arrivés sur les lieux rapidement en dix minutes, un quart d’heure. Ils ont fait vite. […] J’espère juste que je lui aurai tout de même fait passer un bon moment avant de mourir. »

Lee légendaire président de Montpellier, qui a pris son club en 4e division pour l’amener jusqu’au titre de champion de France, a ensuite été transporté au CHU de Nîmes, où il n’a pu être ranimé. Il n’est pas un joueur ou un homme qui compte dans le football français qui n’ait pas rendu hommage à "Loulou" depuis l’annonce de son décès, jeudi soir.