Films pornos, préservatifs et hôtesses du Tour de France, le cycliste Jan Bakelants de l'AG2R dérape complètement

CYCLISME Le cycliste de l'AG2R va devoir se faire tout petit cette année sur le Tour...

A.L.G.

— 

Jan Bakelants.
Jan Bakelants. — Jean-Christophe Bott/AP/SIPA

Une idée fixe, une idée sale. Le coureur cycliste Jan Bakelants, qui a accordé un entretien au quotidien belge Het Laatste Nieuws, a carrément craqué en tenant des propos d’abord vulgaires puis sexistes. Joli combo. Après avoir expliqué, en plaisantant dit-il, qu’il prendrait des nouvelles de ses parents pendant le Tour de France, « une fois [qu’il] n’aura plus de films pornos » (admirez la finesse du bonhomme), le coureur de l’équipe AG2R en a rajouté une bonne grosse tartine.

Questionné au sujet de l’abstinence sexuelle dont les engagés du Tour doivent faire face pendant trois semaines, Jan Bakelants a répondu qu’il y avait les films pornos pour compenser (décidément c’est une lubie chez lui) ainsi que… « les hôtesses ». Ok… Quitte à finir en beauté, ou en roue libre, c’est selon, le Belge a tenu à préciser qu’il n’oublierait pas d’emporter avec lui « un paquet de préservatif, car on ne sait jamais où elles [les hôtesses] vont sortir. » T’es un champion, champion.

Ces propos pour le moins déplacés n’ont pas plu du tout à Christian Prudhomme, le directeur du Tour, qui a expliqué à l’agence Reuters qu’il s’entretiendrait avec les dirigeants de l’équipe AG2R dans l’espoir d’obtenir des excuses. La formation française, qui n’avait pas forcément besoin de ça avant d’entamer les trois semaines les plus importantes de sa saison, n’a pas tardé à réagir, précisant que Jan Bakelants avait simplement voulu faire de l’humour, mais que c’était effectivement « de très mauvais goût. » Oui, au bas mot…