TOP 14: Les joueurs menacent d'une action collective si la LNR ne cède pas sur le Boxing Day

RUGBY Les négociations autour du Boxing Day avancent, mais pas trop...

W.P.

— 

Robins Tchale-Watchou, président de Provale
Robins Tchale-Watchou, président de Provale — NICOLAS TUCAT / AFP

On commence à bien le comprendre, le Boxing Day n’a plus la cote dans le rugby français. Et le bras de fer entre la LNR et les joueurs du Top 14 autour des matchs du 24 décembre bat son plein. Alors que la LNR voudrait sauver au moins deux affiches ce jour-là, les rugbymen font bloc pour qu’aucune rencontre ne soit disputée la veille de Noël. On parle d’une grève générale, çà et là.

Un seul match le 24 décembre

Aux dernières nouvelles, la LNR perd du terrain. D’après un communiqué  de Provale, l’union des rugbymen professionnels, Paul Goze aurait accepté de ne garder qu’un match le 24 décembre.

L’effort est apprécié par les frondeurs, qui font acte de bonne foi en levant le boycott initialement prévu sur la Nuit du rugby, qui se tiendra lundi 10 octobre, mais ne s’en satisfait pas pour autant.

L’objectif reste, encore et toujours, l’annulation de toutes les rencontres du 24. Et les joueurs sont prêts à mener « une action collective pour faire entendre leurs voix ». Provale attendrait, entre autres, un geste de la part du diffuseur, Canal +.

Autant dire que le feuilleton est loin d’être terminé. Les discussions devraient se poursuivre dans les jours à venir.