VIDEO. Etats-Unis: Colin Kaepernick, le quarterback qui boycotte l'hymne pour protester contre les violences faites aux Noirs

FOOTBALL AMERICAIN C'est la troisième fois en moins de deux semaines...

R.B. avec AFP

— 

Colin Kaepernick s'agenouille durant l'hymne américain le 1er septembre 2016.
Colin Kaepernick s'agenouille durant l'hymne américain le 1er septembre 2016. — Chris Carlson/AP/SIPA

Le quarterback des San Francisco 49ers Colin Kaepernick a une nouvelle fois refusé de se lever pendant l'hymne américain, avant un match de préparation de la saison 2016 de la Ligue nationale de football américain (NFL), jeudi à San Diego (Californie).

Kaepernick, au coeur d'une polémique désormais nationale, est resté un genou à terre pendant que l'hymne américain a retenti avant le match entre les San Diego Chargers et les San Francisco 49ers.

Il s'agit du troisième match en moins de deux semaines où Kaepernick choisit d'ignorer la tradition qui veut que joueurs, entraîneurs et spectateurs se lèvent et se découvrent la tête pour entonner l'hymne, regard tourné vers le drapeau, dans un moment de communion patriotique.

Il avait expliqué le week-end dernier qu'il protestait ainsi contre l'oppression de la communauté noire américaine.

«Je ne vais pas afficher de fierté pour le drapeau d'un pays qui opprime les Noirs», avait justifié le quarterback, dont le père biologique était noir mais qui a été adopté et élevé par un couple de Blancs.

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump avait qualifié d'«exécrable» l'attitude de Kaepernick, lui conseillant de «chercher un pays mieux adapté».

La Maison Blanche s'est clairement démarquée du sportif, en lui reconnaissant toutefois le droit de professer ses opinions.

Jeudi soir, il a été conspué à chaque fois qu'il a eu le ballon en mains par une partie des spectateurs du match, San Diego étant une importante base militaire.