OL: Un investisseur chinois arrive pour (enfin) concurrencer le PSG en France

LIGUE 1 Un investisseur chinois fait son entrée dans le capital de l'Olympique lyonnais...

W.P.

— 

Jean-Michel Aulas le 14 février 2016.
Jean-Michel Aulas le 14 février 2016. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

La Ligue 1 est un championnat composé de 20 équipes, et à la fin, c’est le PSG qui gagne. La chansonnette est la même depuis quatre ans, et le disque commence à être rayé. Il porte préjudice au spectacle et même au club de la capitale qui n’arrive plus vraiment à attirer des individualités de calibre mondial (on nous annonce CR7 et Neymar depuis combien de temps déjà ?) guère séduites par notre une ligain peu concurrentielle.

>> A lire aussi : Ligue 1: La saison n’a pas commencé mais Jean-Michel Aulas s’attaque déjà à l’argent du PSG

Heureusement pour le championnat français, Jean-Michel Aulas et l’OL ont de grandes ambitions. Franchir un cap, instaurer une concurrence avec le PSG et, pourquoi pas, faire mieux que Paris, font partie du projet des Gones.

Pour passer au niveau supérieur, le président lyonnais peut désormais compter sur la présence d’un investisseur chinois, IDG Capital Partners, dans le capital du club, à hauteur de 20 %. En gros, un investisseur venu de Chine a injecté 100 millions d’euros dans l’OL, de quoi faire pisser violet ce dernier mais surtout « accélérer les ambitions internationales » du club rhodanien, comme cela est précisé dans un communiqué. Lyon se mettrait-il à rêver plus grand ?

En contrepartie de cette aide financière, l’OL s’attellera à ouvrir des écoles de foot en Chine, désireuse de former rapidement une génération dorée, afin d’y « exporter son savoir-faire ». Bref, c’est donnant-donnant.