JO 2016: «Il faut lui rentrer dedans avec les coudes», la kiné de Teddy Riner raconte le corps de la bête

JEUX OLYMPIQUES Le judoka français, en lice vendredi pour conserver son titre olympique, frôle la barre des 140 kilos...

Romain Baheux

— 

Teddy Riner à l'entraînement en janvier 2016.
Teddy Riner à l'entraînement en janvier 2016. — MARTIN BUREAU / AFP

De notre envoyé spécial à Rio,

Elle a mis ses doigts à des endroits que la plupart des adversaires de Teddy Riner n’effleurent même pas en rêve. Elle, c’est Armelle O’Brien, kiné du judoka depuis huit ans, en charge des 139 kilos du Français, porte-drapeau tricolore venu à Rio pour s’avaler un deuxième titre olympique vendredi. Entre chaque combat, elle s’occupera de soigner les petits bobos du golgoth (oui, il en a).

Petits réglages à l'entraînement avec ma Kiné #Rio2106 #RoadToRio

A photo posted by Teddy Riner (@teddyriner) on

«Moi, je l’appelle le double-homme. C’est un géant, il fait le poids de deux personnes, sourit-elle. Je n’ai pas envie de dire que Teddy est un monstre, il est magnifique d’un point de vue esthétique et médical. En tant que professionnel, c’est un régal. »

La kiné de Teddy Riner Armelle O'Brien.
La kiné de Teddy Riner Armelle O'Brien. - 20 Minutes

Problème, le gabarit. Manipuler la bête de 2,04 m revient à une heure de sport intensif pour la kiné, obligée de se tordre dans tous les sens pour remuer la montagne. « Les séances ? Je sue beaucoup, je brûle des calories et j’essaie de trouver des stratagèmes pour compenser notre différence de taille. En tout cas, il ne faut pas hésiter à lui rentrer dedans avec les coudes. »

Armelle O’Brien ne fait pas exception au reste du staff : elle adore Riner, son large sourire et son don à se mettre tout le monde dans la poche. Avec elle, il l’a joué regarde-je-suis-un-tendre. « Un soir, il tape à la porte de ma chambre à minuit. Aussi grand et imposant soit-il, il avait juste mal à la gorge. Il a tranquillement bu le thé au miel que je lui ai préparé. »

Bon mais sinon, elle réclame des massages où, notre star ? « Hum, il a eu pas mal de pépins physiques ces derniers temps… Ça reste les jambes. Teddy se déplace très vite pour un lourd, il faut donc soigner ses membres inférieurs pour qu’il garde le pied léger. » Ses adversaires savent à qui en vouloir en quittant le tatami.