Dopage: L'AMA tacle le CIO à quelques jours des JO 2016

OLYMPISME L’Agence mondiale antidopage a réagi aux critiques formulées un peu plus tôt par le Comité international olympique…

W.P., avec AFP

— 

Les anneaux olympiques, à Rio de Janeiro.
Les anneaux olympiques, à Rio de Janeiro. — SIPANY/SIPA

L’Agence mondiale antidopage, à qui le président du CIO Thomas Bach a fait porter implicitement la responsabilité de la confusion concernant la participation des sportifs russes à quelques jours des JO, a répondu lundi en assurant qu’elle avait agi dès qu’elle a disposé de « preuves corroborées ».

>> A lire aussi : JO 2016: La liste définitive des athlètes russes qui iront à Rio connue «lundi ou mardi»

L’AMA a ainsi indiqué, par la voie d’un communiqué, « comprendre que le timing (le 18 juillet) de la publication du rapport McLaren a été déstabilisant pour de nombreuses organisations », en faisant référence au CIO, avant de rappeler qu’elle avait « agi immédiatement concernant les allégations visant la Russie dès qu’elle a disposé de preuves corroborées et du pouvoir de le faire dans le cadre du Code antidopage mondial ».

Le CIO « n’est pas responsable du fait que différentes informations qui ont été offertes à l’Agence mondiale antidopage (AMA) il y a quelques années n’ont pas été suivies d’effets », avait précédemment déclaré Thomas Bach, en proie à de vives critiques depuis le début du processus de sélection des athlètes russes pour les Jeux olympiques de Rio.

Lundi, le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, avait déclaré que le nombre de sportifs russes autorisés à participer pourrait être fixé lundi ou mardi.