JO 2016: L'Australie est de retour au village olympique mais avec un (faux) kangourou

JEUX OLYMPIQUES Les Australiens avaient refusé de s'y installer, jugeant les installations insalubres...

R.B. avec AFP
— 
Les bâtiments de la délégation australienne dans le village olympique de Rio.
Les bâtiments de la délégation australienne dans le village olympique de Rio. — YASUYOSHI CHIBA / AFP

La délégation australienne, qui avait refusé d'intégrer son bâtiment «inhabitable» au sein du village olympique le jour de son inauguration officielle dimanche, a commencé à s'y installer mardi, et a placé un kangourou devant, clin d'oeil involontaire au maire de Rio.

«Certains membres de l'encadrement ont emménagé dans le Village ce (mardi) matin, les équipes de hockey masculin, de tir à l'arc, de gymnastique et de tir le feront ce soir, et les membres de la boxe et du canoë-kayak demain (mercredi)», a annoncé à l'AFP un porte-parole de la délégation australienne.

«Il y a encore trois problèmes de plomberie dans trois chambres, le défi qui reste désormais, c'est le nettoyage», a ajouté Mike Tancred. «Il y a des progrès, le Village est fantastique.»

Dimanche, les Australiens avaient estimé leur bâtiment «inhabitable» et «le village tout simplement pas sûr et pas prêt» en raison de nombreux problèmes de plomberie, également rencontrés par d'autres délégations.

Selon le comité d'organisation des Jeux, Rio2016, 15 des 31 immeubles du village olympique présentaient des soucis de plomberie lundi. Il avait promis qu'ils seraient tous réglés jeudi.

La chef de la délégation australienne, Kitty Chiller, avait tablé dimanche puis lundi sur un emménagement à partir de mercredi au plus tôt.

«Le maire nous rendra visite demain (mercredi) pour nous remettre officiellement les clefs de l'immeuble et nous souhaiter la bienvenue au village», a également précisé le porte-parole.

Eduardo Paes justement avait lancé une boutade dimanche en disant: «On va leur mettre un kangourou pour que les Australiens se sentent à l'aise». La délégation australienne avait répliqué sèchement («On n'a pas besoin de kangourous mais de plombiers»), et l'humour du maire avait suscité un certain émoi dans la presse australienne.

La mise en place d'un kangourou, ainsi que d'un émeu, à l'entrée du bâtiment australien n'a rien à voir avec cet embryon de polémique, soutient M. Tancred: «Nous avions un kangourou et un émeu devant notre immeuble à Londres en 2012 et nous les avons ramenés. Ce sont nos symboles nationaux».