Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
SECURITEVIDEO. Euro 2016: Scènes de chaos à Marseille

VIDEO. Euro 2016: Scènes de chaos à Marseille

SECURITE
La ville a été le théâtre de très violents affrontements entre « supporters » anglais, marseillais et russes, en marge de la rencontre Angleterre - Russie…
Un homme arrêté par la police en marge des incidents entre Russes et Anglais à Marseille, le 11 juin 2016.
Un homme arrêté par la police en marge des incidents entre Russes et Anglais à Marseille, le 11 juin 2016. - LEON NEAL / AFP
Florence Floux

F.F.

A peine un jour après le coup d’envoi, l’Euro 2016 est déjà en train de vriller. De véritables scènes de carnage ont lieu ce samedi soir en marge du match Angleterre-Russie. Des heurts très violents ont éclaté vers 17h30 du côté du Vieux-Port entre supporters anglais, russes et marseillais avant la rencontre. Un supporter anglais a reçu « des coups de barre de fer, vraisemblablement à la tête », selon une source policière. Un CRS a tenté de le ranimer sur place avant qu’il ne soit évacué vers l’hôpital. Son pronostic vital est engagé, d’après le préfet de police Laurent Nunez. Les images font froid dans le dos.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

a

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

a

Les violences se sont poursuivies à l’intérieur du stade, au coup de sifflet final. Des ultras russes ont réussi à passer côté anglais.



Après le match, l’un des cinq considérés comme les plus à risque de la compétition, la « fête » a continué. Trente-cinq personnes ont été blessées en tout, huit personnes ont été interpellées.



Sujets liés