Manchester City-PSG: Envie de troller un fan des Citizens? Voici comment bien le faire

LIGUE DES CHAMPIONS Parisiens et Mancuniens s’affrontent mardi en Ligue des champions…

Romain Baheux

— 

Un supporter de Manchester City contre Bournemouth le 2 avril 2016.
Un supporter de Manchester City contre Bournemouth le 2 avril 2016. — James Marsh/BPI/Shutter/SIPA

Un quart de finale de Ligue des champions, ça se gagne aussi contre les supporters adverses. Alors comme le PSG affronte Manchester City pour arracher sa place en demie de Ligue des champions, vous vous dites qu’il sera facile de balancer de la punchline à des types dont le club n’a pas égayé la moindre soirée européenne de votre enfance. Stratégie risquée. Histoire de vous éviter une petite honte, on est allés chauffer  Gary James, historien du football mancunien et fan des Citizens. Allez, lisez bien ça les trolls.

Franchement, qui préfère City à United ?

La majorité des habitants de cette ville(les fans adverses affirment le contraire évidemment). City est un vieux club qui incarnait la ville et a construit ce qu’était le football à Manchester par ses résultats (Coupe d’Angleterre en 1934, championnat en 1937). Aujourd’hui, là où City détient une grosse base de supporters dans la ville de Manchester, United compte des fans partout. Même dans le sud de ce pays, vous pouvez trouver des fans de United.

Non mais de toute façon, rien ne différencie le supporter de United de celui de City…

Ben si, les supporters de City ont plus d’humour. Le club a tellement connu de hauts et de bas qu’ils sont bien plus disposés à rire d’eux-mêmes et des performances de leur équipe. On parle de personnes capables d’amener des bananes gonflables dans les tribunes (tradition lancée dans les années 80) car ils trouvent ça drôle.

Des supporters de Manchester City avec des bananes gonflables le 27 janvier 2016.
Des supporters de Manchester City avec des bananes gonflables le 27 janvier 2016. - Jon Super/AP/SIPA

Sinon, City a aussi un lien avec la musique rock que ne possède pas United avec des groupes comme Oasis des frères Gallagher qui se sont positionnés comme des supporters du club.

Avant le pognon d’Abu Dhabi, ce club n’avait rien fait non ?

(Rires). Il a une histoire européenne. Honnêtement, ce club présente des similarités avec le PSG à la différence que son passé continental est plus ancien. Pour info, Manchester City a été le premier club anglais à remporter une Coupe d’Europe en dehors de notre territoire (avec une victoire en Coupe des vainqueurs de Coupe en 1970).

United, c’est Scholes, Giggs et Beckham. Et City, ça forme qui sérieux ?

Avec l’arrivée des investisseurs d’Abu Dhabbi, le club a mis en place une académie destinée à former des joueurs de qualité. Forcément, ça prend un peu de temps. Il faut rappeler qu’à Manchester United, Alex Ferguson a mis cinq ans à sortir des jeunes. Et puis, l’équipe des années 70 était formés d’une majeure partie de joueurs issus du nord-ouest de l’Angleterre.

Entre nous, on doit dire quoi à un Citizen pour l’énerver ?

Lui dire qu’il est un supporter récent et que son équipe n’a jamais rien gagné avant l’arrivée de l’argent du Golfe (rires).