Jordan Pothain, lors d'une course en Italie en juin 2015.
Jordan Pothain, lors d'une course en Italie en juin 2015. — CIAMBELLI MATTEO/SIPA

CHAMPIONNATS DE FRANCE

Natation: Pothain propose de laisser sa place à Agnel si on lui demande

Jordan Pothain a devancé officiellement le champion olympique en dépit d'images assez claires montrant qu'ils n'arrive que troisième...

Agnelgate, épisode 2. Alors que la natation française se déchire depuis mercredi soir pour savoir si oui ou nonYannick Agnel a bouclé la finale des 200 mètres du championnat de France à la 2e place, ce qui pourrait lui permettre d’être repêché en individuel en vue des JO de Rio, le Niçois était le grand absent de la conférence de presse post-apocalypse qui s’est tenue jeudi sur le sujet.

>> A lire aussi : Mais bon sang, c’était quoi ce problème de chronométrage

En revanche, Jordan Pothain, coupable d’avoir devancé le champion olympique au chrono officiel sans pour autant réaliser les minimas pour Rio (tout comme le vainqueur Jérémy Stravius), était présent. Le Grenoblois, visiblement gêné d’être la cause de tout ce remue-ménage, a précisé « qu’il n’avait aucun mal à reconnaître que Yannick Angel avait touché avant lui et qu’il se retirerait [de la2e place] en cas de décision de la Fédération ».

Une décision très improbable si l’on se réfère aux propos du président de la Fédération Francis Luyce, joint par nos soins ce jeudi. « Les preuves sont suffisamment explicites pour donner toute garantie avec le chronométrage semi-automatique et manuel que les temps conservés sont ceux qui ont été réalisés. […] le président du CNOSF [auprès duquel Agnel pourrait appel] est parfaitement en adéquation avec la décision prise par le jury d’appel. »

Pourtant, Jacques Favre, le DTN, a quand même ajouté à la confusion. «Pour l'instant Yannick est 3e. Le résultat est validé. Il y a un chrono, mais il est censé ne pas être le bon», a-t-il lâché, sybillin: «On va tout analyser et mettre la meilleure équipe possible à Rio», a-t-il insisté, semblant envisager un repêchage d'Agnel, champion olympique en titre sur la distance.