Didier Deschamps en conférence de presse le 17 mars 2016.
Didier Deschamps en conférence de presse le 17 mars 2016. — FRANCK FIFE / AFP

FOOTBALL

VIDEO. Equipe de France: Trois mois avant l'Euro, voilà ce qui énerve Didier Deschamps

Le sélectionneur des Bleus a annoncé sa liste pour les matchs contre les Pays-Bas et la Russie...

C’était sa dernière liste avant la vraie, celle du 12 mai qui décidera si un joueur doit préparer ses vacances ou défendre les couleurs de la France dans un Euro organisé à la maison. Et comme chaque conférence de presse, Didier Deschamps a eu droit à son lot de sujets fâcheux lors de l’annonce des joueurs retenus pour les matchs contre les Pays-Bas et la Russie. Petit guide de l’esquive made-in DD.

Ce qui l’énerve vraiment

  • L’affaire Benzema

Noël Le Graët avait tenté de déminer le terrain en annonçant que l’attaquant du Real Madrid ne serait pas retenu, le boss des Bleus a été questionné à plusieurs reprises sur le sujet. Evidemment, il n’a pas modifié sa position « la décision reviendra à mon président et moi ». Désolé Manuel Valls.

  • Comment il s’en sort

Il montre ouvertement que tout cela l’agace par un « vous êtes bien curieux » à l’un de nos confrères, estime avoir répondu 412 fois aux questions sur le sujet - « c’est fatigant de tourner autour du pot » - et se contente de réponses courtes. Le parfait vrai-faux énervé.

  • Ce qu’on en déduit

Karim Benzema sera évidemment dans la liste tricolore à l’Euro. Quand un journaliste a listé les attaquants des Bleus en incluant Benzema, il lui a été répondu « ils sont sélectionnés… enfin, j’anticipe ». Difficile d’être plus clair.

Ce qui l’irrite

  • Les interrogations autour du retour de Payet

On le pensait tricard ? Dimitri Payet est de retour. Impressionnant avec West Ham, l’ancien milieu offensif de l’OM retrouve des Bleus neuf mois après sa dernière apparition contre l’Albanie. En le reprenant, Didier Deschamps sait qu’il reprend un joueur : 1. très attendu par les médias, 2. supposé pas le plus simple à gérer dans un groupe.

  • Comment il s’en sort

En devançant l’interrogation sur le pourquoi du retour de Payet. « Si je n’avais pas pris Dimitri, ç’aurait été pour des raisons autres que ses performances sportives. Et comme je n’en ai pas, ça me semble tout à fait logique qu’il revienne parmi nous, explique-t-il. Je n’ai pas de problème. Il aura du temps de jeu, comme les autres. »

  • Ce qu’on en déduit

Le tout récent meilleur joueur londonien de la saison va avoir l’occasion de s’exprimer. Jamais très performant en équipe de France, il a quand même intérêt à se montrer.

Ce qui l’agace un peu

  • Le possible retour de Franck Ribéry

Trois mois avant le coup d’envoi de l’Euro, on ne s’attendait pas du tout au retour du débat sur le retour en équipe de France de Franck Ribéry, qui avait pourtant annoncé sa retraite internationale après la dernière Coupe du monde. « DD » a donc été lancé sur le « on verra » du milieu offensif, interrogé le mardi sur une possible sélection à l’Euro 2016. En piste Didier.

  • Comment il s’en sort

Première étape : Relativiser la déclaration. « Deux mots dans sa bouche ont excité beaucoup de monde. Ce n’est pas d’actualité ». Deuxième étape : Rappeler le bilan de l’intéressé. « Vous savez aussi bien que moi quelle est sa saison au Bayern Munich, où il a eu très peu de temps de jeu. » Troisième étape : Lâcher une petite vanne sur les fautes de français de Ribéry. « Dire que je sélectionnerai les meilleurs joueurs, ce n’est pas sa formule mais la mienne. Ça ne l’empêche pas de trouver des formules qui lui sont propres mais celle-là, c’est la mienne. »

  • Ce qu’on en déduit

C’est mort pour Franck.