JO 2016: Les athlètes australiens n'auront pas le droit de se rendre dans les favelas de Rio

JEUX OLYMPIQUES Ce qui ne plait pas trop au maire de la ville...

20 Minutes avec AFP
— 
Rocinha, la plus grosse favela de Rio de Janeiro, 2014
Rocinha, la plus grosse favela de Rio de Janeiro, 2014 — YASUYOSHI CHIBA / AFP
Le Comité olympique australien s'est attiré les foudres de la mairie de Rio en interdisant à ses athlètes de se rendre dans les favelas de la ville pendant les jeux Olympiques en août, pour des raisons de sécurité.

« Nous avons une équipe de 450 athlètes, nous n'aurons aucun moyen de gérer et contrôler les visites des favelas », a expliqué mercredi la chef de la délégation australienne Kitty Chiller, dans un communiqué qui précise qu'un expert en sécurité accompagnera la délégation.

La « pire » préparation des Jeux

Le maire de Rio Eduardo Paes a réagi en dénonçant « l'agressivité » du Comité olympique australien à l'égard du Brésil. « Nous aimons le Brésil. Rio a fait d'énormes progrès et les athlètes australiens sont tous impatients de participer aux Jeux », a voulu tempérer Kitty Chiller. « Mais nous ne pouvons contrôler des visites impliquant un grand nombre d'athlètes qui vont à des endroits différents à des moments différents. »

>> A lire aussi : Virus Zika: L'épidémie pourrait «empirer avant de s'améliorer»

Ce n'est pas la première friction entre l'Australie et le Brésil lors des préparatifs de ces JO. En avril 2014, le patron du Comité olympique australien et vice-président du CIO, l'Australien John Coates, avait décrit la préparation de ces Jeux comme la « pire » qu'il ait jamais vue, avant finalement de revenir sur ses propos.