La douleur de Marconnet «a disparu»

RUGBY La décision de conserver ou non le pilier français convalescent sera finalement prise le 31 août...

avec AFP

— 

Le pilier du XV de France Sylvain Marconnet a effectué mardi au Centre national du rugby (CNR) de Marcoussis son premier footing depuis son opération du tibia gauche le 5 mars alors que Damien Traille a participé pour la première fois à l'entraînement collectif des Bleus.
Le pilier du XV de France Sylvain Marconnet a effectué mardi au Centre national du rugby (CNR) de Marcoussis son premier footing depuis son opération du tibia gauche le 5 mars alors que Damien Traille a participé pour la première fois à l'entraînement collectif des Bleus. — Fred Dufour AFP/Archives

Si gouverner c'est prévoir, entraîner c'est visiblement gagner du temps. L'encadrement du XV de France prendra une décision le 31 août concernant la participation du pilier Sylvain Marconnet à la Coupe du monde. Le joueur, qui souffre de la cheville gauche, à la suite d'une fracture tibiale en mars, semble pourtant allé mieux selon le manageur du XV de France Jo Maso.

«J'espère qu'il va pouvoir reprendre le travail physique. Ca y est, sa douleur à la cheville a disparu», a-t-il annoncé.

Pourquoi prendre la décision aujourd'hui

Mais «Pourquoi prendre la décision aujourd'hui alors que Nicolas Mas peut rester s'entraîner avec nous?, s'est interrogé Maso. On prendra la décision le 31 août, car il faudra attaquer la Coupe du monde avec quatre piliers valides. Si d'ici là, Sylvain peut courir et être opérationnel, on le gardera avec nous, mais s'il y a le moindre souci par rapport à sa santé on gardera Nicolas Mas.»

«Le professeur Landreau (qui a opéré Marconnet du tibia gauche début mars) rentre de vacances à l'étranger le 26, a-t-il ajouté. C'est son avis qui compte. Avec Bernard (Laporte), nous ne sommes pas médecins.»

Le joueur a passé jeudi une scintigraphie et une Imagerie par résonance magnétique (IRM) qui ont montré que «le processus de calcification du foyer de fractures continue d'évoluer».

Initialement, l'encadrement du XV de France avait indiqué qu'une décision définitive concernant celui qui est considéré comme le meilleur à son poste serait prise jeudi. La décision de trancher le cas au plus tard le 31 août a été prise après les examens médicaux à l'hôpital de la Roseraie à Paris. Thierry Hermerel, le médecin du XV de France, a ensuite pris l'avis d'un spécialiste en orthopédie à l'hôpital de la Pitié-Salpetrière.

En attendant, Marconnet continuera à suivre un programme adapté. Avec l'espoir de ceux qui y croient malgré tout. En revanche, le suppléant Nicolas Mas voit son bail de remplaçant de luxe auprès des Bleus se prolonger d'une semaine. Avec l'hypothèse d'une sélection une semaine seulement avant le coup d'envoi de la Coupe du monde. Ou alors d'une immense déception...