Michel Platini est arrivé au TAS et va «dire toute la vérité»

FOOTBALL Le président de l'UEFA va plaider son cas à Lausanne...

A.M. avec AFP

— 

Michel Platini, le président de l'UEFA, le 28 mai 2015 à Zurich.
Michel Platini, le président de l'UEFA, le 28 mai 2015 à Zurich. — FABRICE COFFRINI / AFP

Le président de l'UEFA Michel Platini est arrivé mardi peu avant 14h00 au siège du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui doit statuer sur sa suspension provisoire dans l'affaire du fameux paiement controversé de 1,8 million d'euros. «Je ne dirai rien de plus que ce que je vous ai déjà dit: je dirai la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, je le jure», a dit le président de l'UEFA, sourire en coin, dans une brève déclarations aux médias.

 

Platini est arrivé au siège du TAS, à Lausanne, au volant d'une berline noire. Il était entouré de ses deux conseillers, l'avocat Thibaud d'Alès et le juriste Thomas Clay. L'audience devait débuter à 14h00. Le TAS, plus haute juridiction de la justice sportive, entendra les deux parties et tranchera d'ici vendredi au plus tard.

Sa suspension sera peut-être levée

La justice interne de la Fifa a infligé le 8 octobre à Platini une suspension provisoire de 90 jours de toute activité liée au football en raison d'un paiement controversé de 1,8 M EUR reçu en 2011 de la part de Joseph Blatter, président aujourd'hui démissionnaire de la Fifa également suspendu, pour un travail de conseiller achevé en 2002.

Cette sanction, qui court jusqu'au 5 janvier, prive le Français de ses fonctions de président de l'UEFA et gèle aussi sa candidature à la présidence de la Fifa, pour laquelle l'élection aura lieu le 26 février. Platini avait d'abord fait appel devant la Fifa, qui l'avait débouté, avant de saisir le TAS le 20 novembre. Si sa suspension était levée par le TAS, Platini pourrait présider le tirage au sort de l'Euro-2016 samedi soir à Paris.

Outre cette suspension provisoire, la chambre de jugement de la commission d'éthique de la Fifa doit toujours rendre son verdict sur le fond avant Noël, après avoir entendu Platini entre le 16 et le 18 décembre. Les juges instructeurs de la Fifa ont requis contre lui la radiation à vie du monde du foot.