Dopage: Le ministre russe des Sports veut «établir une feuille de route» avec l'AMA cette semaine

ATHLETISME Le but est de faire lever la suspension qui frappe les athlètes de son pays... 

N.C. avec AFP

— 

La spécialiste russe du 800m, Mariya Savinova, lors des championnats du monde de Moscou, le 18 août 2013.
La spécialiste russe du 800m, Mariya Savinova, lors des championnats du monde de Moscou, le 18 août 2013. — David J. Phillip/AP/SIPA

«Promis, cette fois, on va faire ce qu'il faut». C'est en substance ce que devrait raconter le ministre russe des Sports Vitali Moutko aux représentants de l'Agence mondiale antidopage (AMA), qu'il rencontrera cette semaine à Francfort. Le but, établir une feuille de route en vue d'une levée de la suspension de la Russie en athlétisme, prononcée le 13 novembe par l'IAAF pour dopage organisé, a-t-il annoncé lundi.

«Nous avons décidé de ce que nous allons faire de l'agence russe antidopage (Rusada) et du laboratoire» antidopage de Moscou, a déclaré M. Moutko aux agences de presse russes. «Nous aurons des réunions à Francfort le 25 et le 26 novembre et nous établirons une feuille de route» avec l'AMA, a-t-il ensuite précisé.

>> A lire aussi: La Russie se dit prête à reconstruire son système de contrôle

L'AMA a publié la semaine dernière un rapport sur le dopage dans l'athlétisme russe rédigé par son ancien président, Dick Pound, qui met en lumière le fait que la Rusada avait aidé à dissimuler des cas positifs impliquant des athlètes russes. Elle a dans la foulée déclaré la Rusada non conforme. La semaine précédente, l'IAAF avait suspendu la Russie de toute compétition.

Les autorités russes restent toutefois confiantes quant à la participation des athlètes russes aux JO 2016 à Rio. La Fédération russe d'athlétisme a ainsi annoncé avoir élaboré un plan anti-crise, censé l'aider à lever cette suspension d'ici trois mois. Vitali Moutko a assuré avoir discuté d'une réadmission des sportif russes au sein de l'athlétisme mondial avec Sebastian Coe, le président de l'IAAF, et qu'une rencontre entre les autorités sportives russes et l'IAAF aurait lieu en décembre. Selon lui, la Rusada a arrêté ce lundi de collecter des échantillons des athlètes russes et la Russie est prête à créer une nouvelle agence antidopage.