Dopage: Le Kremlin ne comprend pas les accusations de l'AMA, qu'il estime «infondées»

ATHLETISME Comme la Fédération d'athlétisme, le gouvernement russe veut des preuves...

N.C. avec AFP
— 
Vladimir Poutine lors d'une réunion au Kremlin, à Moscou, le 27 octobre 2015.
Vladimir Poutine lors d'une réunion au Kremlin, à Moscou, le 27 octobre 2015. — Alexei Nikolsky/AP/SIPA

Les accusations de dopage organisé en Russie contenues dans le rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) sont «infondées» et «doivent être étayées par des preuves», a estimé mardi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

>> A lire aussi: La Russie promet des réformes et veut «former un partenariat avec l'IAAF»

«S'ils émettent une telle accusation, alors celle-ci doit être étayée par des preuves. Jusqu'à présent, il n'y en a pas eu. Il est difficile de comprendre quelles sont les accusations» a déclaré Dmitri Peskov lors d'une conférence de presse en rejetant ces accusations comme «tout simplement infondées».

Lundi, le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, avait assuré qu'il n’y avait «ni conclusions ni faits nouveaux, qui nous surprennent, dans ce rapport». De son côté, le président de l’Agence russe antidopage, Grigori Rodchenkov, avait balayé les accusations de l’AMA, expliquant qu’elles se résumaient à «trois imbéciles qui n’ont aucune idée sur la façon dont le laboratoire (d’antidopage) fonctionne».