Foot US: Des joueurs noirs d'une équipe universitaire en grève après des insultes racistes

RACISME Ils ont publié un message demandant la démission du président de l'université...

N.C. avec AFP

— 

Un joueur des Missouri Tigers, lors d'un match contre les Vanderbilt Commodores, le 24 octobre 2015 à Nashville.
Un joueur des Missouri Tigers, lors d'un match contre les Vanderbilt Commodores, le 24 octobre 2015 à Nashville. — Frederick Breedon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les joueurs noirs de l'équipe de football américain de l'université du Missouri sont en grève après plusieurs incidents racistes sur leur campus, ont-ils annoncé sur les réseaux sociaux. Les joueurs qui évoluent dans le prestigieux championnat universitaire NCAA réclament la démission du président de l'université qui, selon eux, n'a pas su gérer les récents événements.

«Les joueurs noirs de l'équipe de football américain de l'université du Missouri croient fermement que lorsqu'il y a injustice quelque part, il ne peut y avoir justice partout», ont-il indiqué dans un message publié samedi sur le compte Twitter de l'association des étudiants noirs de leur université. «Nous ne prendrons plus part aux activités de notre équipe tant que le président Tim Wolfe n'aura pas démissionné ou n'aura été démis de ses fonctions en raison de ses négligences», ont-il poursuivi. «Nous sommes unis», conclut le texte.

Selon la presse locale, plusieurs incidents racistes ont eu lieu sur le campus depuis septembre. Le président de l'association des étudiants de l'université, un noir Américain, a été la cible d'injures racistes. La direction de l'université a mis une semaine pour réagir à cet incident.

Traités de «nègres»

Toujours selon la presse locale, lors d'une répétition d'une troupe théâtrale formée d'étudiants noirs, un individu les a insultés en les traitant de «nègres». Les Missouri Tigers ont perdu leur quatre derniers matchs et sont 6e et avant-derniers de leur conférence, ou championnat, avec un bilan de quatre victoires et cinq défaites.

Une série de bavures policières, dont certaines ont conduit à la mort de noirs américains comme Michael Brown à Ferguson en août 2014, non loin de Columbia (centre) où est établie l'université du Missouri, ont ravivé les tensions raciales aux États-Unis.