Damien Chouly lors du match entre la France et le Canada le 1er octobre 2015.
Damien Chouly lors du match entre la France et le Canada le 1er octobre 2015. — Christophe Ena/AP/SIPA

RUGBY

Coupe du monde de rugby: Pourquoi on ne peut pas (vraiment) dire que les Bleus sont qualifiés

Ce n'est pas encore fait mathématiquement...

De notre envoyé spécial à Milton Keynes (Angleterre),

Mea culpa. Au coup de sifflet final de la victoire contre le Canada (41-18), une large partie des médias, dont 20 Minutes, ont assuré que les Bleus étaient qualifiés pour les quarts de finale. Même les organisateurs de la Coupe du monde l’ont affirmé avant de se rétracter et pour cause ; malgré le bonus offensif et les désormais dix points d’écart du XV de France sur l’Italie, il existe encore une infime chance de voir les Bleus éliminés.

>> Cliquez sur l’image pour lire notre 21 Minute consacrée à la mêlée à l’occasion de la Coupe du monde de rugby.

Voilà le scénario, plus catastrophe qu’un film de Michael Bay : il faudrait que les Italiens prennent cinq points (donc deux bonus offensifs) contre l’Irlande puis la Roumanie et que le XV du Trèfle batte les Bleus sans aucun bonus de part et d’autre. Ainsi, toutes les équipes se retrouvent à quatorze points et le principe de base pour départager les formations à égalité, le vainqueur des confrontations directes, puisque chacun aurait perdu et gagné un match contre l’une des deux équipes (règlement complet à lire ci-dessous pour les curieux).

On vous épargne toutes les subtilités de la chose mais en cas de goal-average inférieur, les hommes de Philippe Saint-André seraient alors éliminés. Bref, ça n’a quasi aucune chance d’arriver. Rassurez-vous, même les Bleus sont tombés dedans.