Eurobasket: Pourquoi l'Espagne veut faire pleurer la France

BASKET Les deux équipes s'affronteront jeudi en demi-finale de l'Euro...

Francois Launay

— 

Le Français Rudy Gobert prend le meilleur sur l'Espagnol pau Gasol, le 3 septembre 2014.
Le Français Rudy Gobert prend le meilleur sur l'Espagnol pau Gasol, le 3 septembre 2014. — Jorge Guerrero / AFP

Ça a la même saveur qu’un France-Brésil en foot ou un France-Nouvelle Zélande en rugby. En basket, le match France-Espagne est un classique tant les deux nations se sont affrontées ces cinq dernières années dans les plus grandes compétitions. Rebelote ce jeudi au stade Pierre-Mauroy où Tony Parker et sa bande espèrent bien faire tomber l’armada de Pau Gasol en demi-finale de l’Euro. Sauf que les Espagnols ont plusieurs comptes à régler avec les Bleus, leurs meilleurs ennemis. On vous explique pourquoi.

Parce que l’Espagne veut oublier son humiliation de l’an passé à domicile

Souviens-toi l’été dernier. 10 septembre 2014, l’Espagne reçoit la France à Madrid en quart de finale de son Mondial à Madrid. Ultra-favorite face à des Bleus privés de Tony Parker, la Roja se fait pourtant humilier dans les grandes largeurs à la surprise générale (52-65). Une humiliation que les Espagnols n’ont toujours pas digérée un an après.

Et la bande à Paul Gasol a bien l’intention de rendre la monnaie de sa pièce sur le sol de ces maudits français comme le rappelle Vincent Collet. « Ils l’ont annoncé avant la compétition dans Gigantes (magazine espagnol de basket). Le titre qu’ils donnent à cet Euro, c’est la revanche. Leur seul objectif, c’est de nous battre. On a envie que ça ne fasse pas. C’est pour ça que c’est un grand match. Il y a une vraie charge émotionnelle face à notre meilleur ennemi », lâche le sélectionneur français. « Ils vont avoir le couteau entre les dents », renchérit Boris Diaw, le capitaine des Bleus

Parce que l’Espagne veut retrouver sa suprématie face aux Français

Longtemps bête noire des Français, l’Espagne reste sur deux rendez-vous majeurs ratés face aux Bleus. Outre le revers à domicile au Mondial, les Ibériques s’étaient aussi inclinés en demi-finale de l’Euro 2013, laissant échapper son titre européen à son meilleur ennemi. Pourtant Tony Parker ne pense pas que son équipe est devenu meilleure que son grand rival. « On les a battus les deux dernières annnées. Ils ne sont jamais morts. Ce sont des grands champions », avoue la star des Bleus.

D’autres comme Nicolas Batum estiment que l’Espagne mène toujours aux points. Si elle a perdu ses deux derniers matchs importants contre la France, la sélection ibéommes de Vincent Collet avait battu les hommes de Vincent Collet en quart de l’Euro 2009, en finale de l’Euro 2011 et en quart des Jeux Olympiques de Londres en 2012. « Ils mènent toujours 3-2. On veut revenir à égalité », espère l’ailier français.

Parce que l’Espagne veut se qualifier directement pour les Jeux de Rio

Affiche de rêve, classique européen mais aussi ticket pour Rio. Si l’Espagne bat la France jeudi, elle fera coup double : priver son rival de sacre à domicile et l’empêcher d’aller directement aux Jeux Olympiques de Rio l’an prochain. Car le vainqueur de cette demi-finale aura automatiquement son billet en poche. Alors que le perdant devra passer par un tournoi de qualification à l’issue incertaine. Vice-champion olympique en 2012, Pau Gasol et son équipe ne veulent pas se faire griller la politesse par les Bleus.