Qui a dit: «Comment voulez-vous acheter deux ou trois grands joueurs avec 60 millions d'euros ?»

FOOTBALL Un indice, il n'aime pas trop le fair-play financier de Michel Platini et il esr président de Ligue 1...

J.L.
— 
Ibra, Verratti et son président ont bien fêté le titre face à Reims (3-2)...
Ibra, Verratti et son président ont bien fêté le titre face à Reims (3-2)... — Jacques Brinon/AP/SIPA

Nasser Al-Khelaïfi était plutôt content de la vie, samedi soir au Parc des Princes, et on le comprend. Troisième titre de rang en tant que président du PSG, il y a de quoi se réjouir. Mais le dirigeant qatari a profité des festivités pour faire passer un petit message à destination de l'Uefa et de Michel Platini, qui a annoncé vouloir assouplir un peu les contraintes liées au frai-play financier.

L1 - PSG_inside : Nasser Al-Khelaïfi «Une très belle saison» http://t.co/CLzYV2XQfA pic.twitter.com/GU69WIHKPE
— Vidéos Foot (@videos_foot) May 24, 2015

 

«J'espère qu'il aura lieu car on en a besoin pour le recrutement. On va parler avec l'UEFA pour essayer de trouver une solution. Avec l'Angleterre, qui va toucher d'énormes droits télés, le fair-play n'est pas seulement le problème du foot français mais aussi de tous les autres pays européens», a-t-il expliqué, avant de se lâcher carréméent. «Comment voulez-vous acheter deux ou trois grands joueurs avec 60 millions d'euros ?». La phrase est insultante pour le reste de la L1 évvidemment, mais à l'échelle européenne, Nasser n'a pas tout à fait tort...