Formule 1: Retour des ravitaillements en carburant à partir de 2017

FORMULE 1 Ils sont interdits depuis 2010...

P.A., avec AFP

— 

Nico Rosberg au volant de sa Mercedes, remporte le GP du Brésil de Formule 1.
Nico Rosberg au volant de sa Mercedes, remporte le GP du Brésil de Formule 1. — Ricardo Mazalan/AP/SIPA

Les ravitaillements en carburant feront leur retour lors des Grand Prix de Formule 1 à partir de la saison 2017, selon un communiqué publié vendredi par Jean Todt, président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) et Bernie Ecclestone, le grand patron de la F1. Mais chaque monoplace disposera d’une quantité maximale de carburant, précise le communiqué, qui fait suite à une réunion du Groupe stratégique jeudi à Londres, pour réfléchir au futur de la Formule 1. Ces ravitaillements sont interdits depuis 2010.

Parmi les autres mesures visant à favoriser le spectacle, figurera, à partir de 2016, la possibilité de choisir librement deux trains de pneus secs (sur un total de quatre) pour le week-end de Grand Prix. A partir de 2017, en plus du retour du ravitaillement, les écuries pourront concevoir des monoplaces plus rapides grâce, entre autres, à une évolution des règles aérodynamiques et à une réduction de leur poids.

Les régimes moteurs seront également accrus, ainsi que le bruit des monoplaces, actuellement comparé à celui de tondeuses à gazon par les spécialistes.