XV de France: La FFR a étudié 66 dossiers (mais n'en a retenu que 8)

RUGBY Le prochain sélectionneur du XV de France a donc un bon CV...

A.M.
Pierre Camou, président de la FFR, en février 2012, à Marcoussis.
Pierre Camou, président de la FFR, en février 2012, à Marcoussis. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

C'est bientôt l'heure des entretiens d'embauche. En quête d'un nouveau sélectionneur pour remplacer Philippe Saint-André après la Coupe du monde, la fédération française de rugby vient de faire le tri dans les CV arrivés à son siège après son fameux appel à candidature. Et il faut croire qu'ils sont beaucoup à avoir cru pouvoir décrocher le job. La FFR révèle en effet mercredi dans un communiqué avoir reçu 66 dossiers! Malheureusement, on n'aura pas le bonheur d'en découvrir certains: «La FFR se félicite du nombre important de dossiers reçus et tient à remercier l’ensemble des candidats pour leur mobilisation et la qualité de leur réponse. Afin de respecter la confidentialité du processus de nomination souhaitée par certains candidats, aucune annonce publique de l’identité de ceux-ci ne sera faite par la fédération».

#XVdeFrance: Appel à candidature, audition de huit candidats en mai Lien>http://t.co/Zy5sL6lhhS pic.twitter.com/oQnyKXcHXg
— FFRugby (@FFR_officiel) 6 Mai 2015

 

La commission de nomination a donc passé la journée en réunion pour ne retenir que huit dossiers. Les derniers «survivants» seront «auditionnés dans le courant du mois de mai pour présenter plus en détail leur projet», indique la FFR. Les noms les plus entendus ces derniers temps sont ceux de Raphaël Ibanez, Fabien Galthié ou encore Guy Novès.