Mayweather-Pacquiao: Une trêve entre l’armée philippine et les rebelles pour regarder le combat

BOXE Les deux hommes s'affrontent samedi...

R.B. avec AFP

— 

Les rebelles philippins (ici en 2014) et l'armée déposent les armes le temps de Mayweather-Pacquiao.
Les rebelles philippins (ici en 2014) et l'armée déposent les armes le temps de Mayweather-Pacquiao. — TED ALJIBE / AFP

Une trêve exceptionnelle, qui ne dit pas son nom, le temps d'un combat... de boxe: les rebelles du sud et les forces gouvernementales philippines vont poser leurs armes et auront les yeux rivés sur Las Vegas pour le combat de siècle entre le héros national Manny Pacquiao et l'Américain Floyd Mayweather.

Les rebelles du Front Moro islamique de libération (Milf), le plus grand groupe armé du pays, vont visionner le combat sur grand écran dimanche (samedi aux Etat-Unis) dans un camp de la province de Maguidanao (sud).

«Nous soutenons le sport... nous allons les soutenir tous les deux. Nous ne prenons pas parti», a déclaré Ghadzali Jaafar, vice-Président du Milf. Même s'il consent que «certains membres du Milf vont à titre personnel être du côté de Pacquiao».

Floyd Mayweather hué lors de la pesée

Les membres ou non du Milf auront la possibilité d'assister à la projection du combat dans une enceinte étroitement surveillée, à quelques kilomètres du principal camp de base du groupe rebelle.

De leur côté, les forces gouvernementales basées à Maguindanao visionneront le combat dans un gymnase.

Un processus de paix est engagé aux Philippines avec la rébellion séparatiste musulmane, pour mettre fin à des décennies de révolte armée qui ont fait des dizaines de milliers de morts. Il prévoit la création d'une région autonome dans le sud du pays, considéré par les cinq millions de musulmans philippins (sur 100 millions d'habitants) comme leur terre ancestrale.