VIDEO. NBA : Chicago écrase Milwaukee, les Spurs joueront leur peau à Los Angeles

BASKET Le premier tour des play-offs est presque terminé...

R.B. avec AFP

— 

Jimmy Butler tente un tir lors du match entre Chicago et Milwaukee le 30 avril 2015.
Jimmy Butler tente un tir lors du match entre Chicago et Milwaukee le 30 avril 2015. — Jeffrey Phelps/AP/SIPA

Chicago a écrasé Milwaukee 120 à 66 et empoché son billet pour les demi-finales de conférence jeudi tandis que San Antonio, battu par les Clippers dans sa salle, devra aller chercher sa qualification à Los Angeles.

Les Bulls ont puni les Bucks qui avaient eu l'outrecuidance de remporter les deux précédents matches.

Ils leur ont infligé la quatrième plus lourde défaite de l'histoire des play-offs avec un écart de 54 points et se sont imposés dans la série quatre victoires à deux.

Lors de ce match N.6 disputé à Milwaukee, Mike Dunleavy a fini meilleur marqueur avec 20 points, suivi de Pau Gasol (19 pts) et de Derrick Rose (15 pts).

Mais ce sont surtout les Bucks qui ont craqué en raison de leur jeunesse et manque d'expérience, à l'image de Giannis Antetokounmpo, exclu dès la 2e période pour avoir bousculé sans ménagement Dunleavy.

Au prochain tour, les Bulls auront fort à faire avec les Cleveland Cavaliers de LeBron James.

Comme largement anticipé, le duel entre les Clippers et les Spurs est de loin la série la plus spectaculaire et indécise de ce premier tour.

Mais ce qui n'était pas prévu, c'est l'incapacité des deux équipes à s'imposer dans leur salle.

San Antonio qui pouvait décrocher son billet pour le prochain tour en s'imposant, s'est incliné 102 à 96, après une soirée à oublier pour son cinq majeur avec seulement 48 points (contre 87 pour les titulaires des Clippers).

«On a manqué d'énergie, d'engagement et de concentration, la façon dont on a joué a été parfois embarrassante», a lâché l'entraîneur des Spurs Gregg Popovich, agacé par l'inconstance de son équipe.

Le champion en titre doit s'imposer samedi au Staples Center pour poursuivre sa route.