PSG-Barça: David Luiz raconte son incroyable guérison grâce au physiothérapeute miracle

FOOTBALL Il est revenu au bout de 10 jours, au lieu d’un mois d’indisponibilité…

B.V. au Parc des Princes

— 

David Luiz avant le match entre le PSG et Barça le 15 avril 2015.
David Luiz avant le match entre le PSG et Barça le 15 avril 2015. — MIGUEL MEDINA / AFP

«C’était pas une bonne soirée pour moi et pour le PSG.» On peut reprocher beaucoup de choses à David Luiz, et notamment d’écarter un peu trop les jambes face à Luis Suarez, mais certainement pas son manque de professionnalisme. Avec le sourire, il a fait le boulot en zone mixte, s’arrêtant devant tous les médias et prenant le temps de répondre. Après deux questions sur le match – «le Barça a une philosophie de jeu incroyable» et «on a déjà marqué 3 buts contre le Barça, alors j’y crois» -, le débat s’est rapidement recentré sur sa guérison miracle.

Car David Luiz est un peu un miraculé, le terme n’est pas galvaudé. Victime d’un claquage il y a dix jours à Marseille, le Brésilien devait être absent un mois selon le premier diagnostic. Résultat: il a tenu 70 minutes mercredi soir sur la pelouse du Parc, après avoir remplacé Thiago Silva, lui-même blessé à une cuisse. Comment? En allant voir un physiothérapeute brésilien nommé Eduardo Santos, qui travaille au Zénith Saint-Pétersbourg, sur les conseils du coach du club russe, André Villas-Boas.

«Pourquoi tu te marres?»

Sans qu’il dévoile la recette de Santos, David Luiz a expliqué qu’il avait bossé comme un âne pendant cinq jours pour être prêt à temps, mais qu’il n’était pas du tout prévu qu’il joue toute la rencontre. Voici la retranscription de ses propos tenus en zone mixte:

Question: Comment vous sentez-vous?
Luiz: - Un peu fatigué mais je n’ai pas senti ma blessure. Je devais jouer une demi-heure mais avec la blessure de Thiago Silva j’ai dû entrer avant. Tu n’as pas besoin de bien connaitre le football ou la médecine pour savoir qu’au premier match après une blessure, tu ne peux pas jouer la rencontre en intégralité.

- Vous avez beaucoup travaillé alors?
- Oui, avec un physio fantastique, c’était un traitement incroyable. J’ai travaillé tous les jours pendant 12 heures.

- Vous êtes allé en Russie?
- Oui, pendant cinq jours, et j’ai bossé tous les jours pendant 12 heures (il insiste).

- C’était un mois d’indisponibilité prévu au départ. C’est un mauvais diagnostic?
- Non ce n’était pas une erreur.

- Ce n’était pas un mensonge ou une sorte de bluff?
- Vous pouvez demander les examens (IRM) si vous voulez…

- Euh non, je ne pense pas que je puisse...
- Si, si, demandez les PSG ils vont les donner. On avait peur de ne pas en avoir mis assez dedans…

(Un journaliste rigole)

- Pourquoi tu te marres? Cette médecine est une nouvelle philosophie. Eduardo Santos a travaillé cinq ans dessus, il est incroyable et il mérite d’être félicité. Je n’étais pas le premier à y aller.»

PSG-Barcelone: «D’autres médecines sont efficaces», raconte Blanc au sujet de David Luiz

Difficile de comprendre de quoi parle David Luiz quand il dit qu’«ils avaient peur de pas en avoir mis assez dedans». Un produit miracle? Le Monde évoquait ce mercredi l’existence de PRP, des injections enrichies en plaquettes qu'on applique au niveau de la blessure afin optimiser la cicatrisation, et qui ne sont plus dans la listes des produits dopants depuis 2013. N'excluons pas qu'il veuille aussi parler de totalement autre chose - son anglais étant plutôt bon mais pas excellent - mais c'est en tout cas ce que nous avons compris après s'être passé plusieurs fois la bande. On a mis l'enregistrement en ligne, on vous laisse vous faire votre avis.

Toujours est-il qu’avec cette réussite, Eduardo Santos, s’est offert une belle pub. David Luiz lui a même offert un maillot dédicacé après la rencontre. «Félicitations pour ta persévérance! Tu es un guerrier!» raconte l’ingénieur biomédical sur la photo de l’instant, mise sur les réseaux sociaux.