Natation: On a retrouvé un bon Yannick Agnel

CHAMPIONNATS DE FRANCE Le Français a signé la meilleure performance mondiale de l'année sur 200m lors de sa victoire à Limoges...

J.L. avec AFP

— 

Yannick Agnel lors du 200m nage libre du Grand Prix de Santa Clara, aux Etats-Unis, le 21 juin 2014.
Yannick Agnel lors du 200m nage libre du Grand Prix de Santa Clara, aux Etats-Unis, le 21 juin 2014. — EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Champion olympique exceptionnel en 2012, Yannick Agnel a remporté sa course fétiche, le 200 m libre, de belle manière après deux années de galères et la tristesse au coeur, aux Championnats de France, mercredi à Limoges. Sa préparation n'a pas été des plus faciles. Le 9 mars Yannick Agnel apprenait la disparition tragique de Camille Muffat, une amie et sa partenaire d'entraînement durant sept ans.

Le coeur lourd mais l'esprit tourné vers la championne, Agnel s'est imposé sur 200 m en 1 min 45 sec 97, soit la meilleure performance mondiale de l'année qui l'envoie aux Mondiaux-2015 cet été à Kazan (Russie). «Il y a encore beaucoup de choses à travailler mais ce n'est pas mal. Ca va dans le bon sens. Revenir à haut niveau et reposer quelques bases sympas pour cet été, ça peut-être cool», a dit Agnel, qui revient de loin, après avoir quitté les Etats-Unis pour s'installer à Mulhouse avec Lionel Horter.

Digérer l'expérience américaine

«On est en train de mener à bien une mission qui n'était pas forcément évidente au départ, on m'a récupéré en morceaux, ou presque», a raconté le nageur de 22 ans, qui a trouvé en Alsace tout ce dont il avait besoin pour se reconstruire. Agnel a retrouvé sa verve, ses pointes d'humour et le succès dans l'eau. «Mon rôle est de faire en sorte qu'il soit bien dans sa vie. Le contenu sportif de ce qu'il a fait ces dernières années, je n'en parlerai pas mais clairement pour le reste il n'était pas bien dans ses baskets», a expliqué Horter.

La mission est loin d'être terminée alors qu'il faut du temps pour construire «un beau château». Elle passera par le rendez-vous de cet été à Kazan (RUS, 2-9 août). « Notre objectif est de faire face au monde entier dans d'autres conditions que l'été dernier à Berlin où il était sans ressort », a souligné Horter. Agnel a encore un billet à aller chercher, sur 100 m libre, vendredi.