Mondial de handball: Les Bleus «ont fait le match qu'ils avaient imaginé»

A CHAUD Les Français ont battu l'Espagne (26-22) en demi-finale...

20 Minutes avec AFP

— 

Karabatic prend un tir pendant le match Espagne-france du mondial de handball au Qatar
Karabatic prend un tir pendant le match Espagne-france du mondial de handball au Qatar — AFP

En finale. A la fin du match contre l'Espagne, les membres de l'équipe de France de handball n'ont pas caché leur joie et ont tous tenu à remercier un certain... Thierry Omeyer.

Au sujet de Thierry Omeyer
 

Claude Onesta, l'entraineur de l'équipe de France
«C'est un grand plaisir. C'était le match qu'on avait imaginé. Les Espagnols sont arrivés à marquer en deuxième mi-temps, mais sur des contres. Sur attaque placée, notre défense a continué à rester solide, avec un Thierry Omeyer toujours aussi décisif. Titi a été déterminant dans cette fin de match. Il leur a manqué un joueur cadre pour faire la différence à la fin.

Valentin Porte, ailier de l'équipe de France
«Ils ont montré un autre visage en deuxième mi-temps. On a douté un tout petit peu, mais on s'est encore appuyé sur une solidité défensive à toute épreuve et surtout un gardien stratosphérique. Thierry c'est un compétiteur hors pair. Les premiers tours, ça ne l'intéresse pas. Il veut les matches à enjeu, à pression. Il sort le match qu'il faut à chaque fois au bon moment, c'est génial.»

Michaël Guigou, ailier de l'équipe de France
«C'était hyper-tendu, comme tous les France-Espagne de ces dernières années. On a beau être devant, on a beau dominer, ils arrivent toujours à nous mettre en difficulté. On n'a pas réussi à mettre un but en deuxième mi-temps, c'était un enfer. Mais on a réussi à rester concentré, à faire les bonnes défenses à la fin qui nous ont aidés à gagner ce match.»

Luka Karabatic, pivot de l'équipe de France
«Tu ne peux pas battre l'Espagne, qui est l'une des meilleures nations au monde, en les dominant de 7-8 buts. Ce n'est pas possible. Mais on a réussi à rester groupé. On ne s'est pas désolidarisé. On a été fort avec encore un grand Titi  derrière nous.»

Thierry Omeyer, gardien de l'équipe de France
J'ai essayé de faire le maximum. Quand on ne trouve pas de solutions devant, il faut être solide derrière.

Au sujet du choc contre le Qatar


Claude Onesta, l'entraineur de l'équipe de France
«La finale va forcément être un match difficile, parce que tout le monde va nous considérer comme gagnant pratiquement avant même de jouer, dans un environnement qui risque quand même d'être compliqué. Le Qatar n'a pas volé sa place. Il a gagné les matches avec beaucoup de qualité, d'autorité. A nous de les faire tomber de leur nuage»

Valentin Porte, ailier de l'équipe de France
«Ca s'est bien passé et je suis super content d'avoir pu aider l'équipe et d'être en finale. Ca va être une finale très difficile. Le Qatar fait un très bon tournoi.»

Le tweet de la victoire

Nikola Karabatic a tenu à immortaliser ce moment de joie en faisant une photo de ses copains de vestiaire