Le Parc est dos au mur

RUGBY A quitte ou double. En s'inclinant 18-11 dimanche à Oloron, le leader de la poule 3 en Fédérale 1, le Pays d'Aix rugby club...

Fred Azilazian

— 

A quitte ou double. En s'inclinant 18-11 dimanche à Oloron, le leader de la poule 3 en Fédérale 1, le Pays d'Aix rugby club (3e) s'est mis dans une situation délicate en vue de son accession en Pro D2 la saison prochaine.Pour se qualifier pour les phases finales des plays-offs, les joueurs du tandem Eric Dasalmartini-Pascal Jehl ­devront impérativement l'emporter face à Bourg-en-Bresse (2e), le 14 avril prochain à domicile. « C'est à la fois le meilleur et le pire des scénarii, confie le président aixois Lucien Simon. Le meilleur, car c'est une énorme chance de jouer un match aussi décisif à la maison, devant une colonie impressionnante de supporteurs. Le pire, car en cas de défaite, on pourra clairement dire adieu à la Pro D2. » Mais qu'a-t-il donc manqué au Parc pour s'imposer face à Oloron dimanche et se mettre définitivement à l'abri ? « Beaucoup de choses, peste Lucien Simon. Nos touches ont été défaillantes et nos mêlées n'ont pas été dominatrices. Face aux Bressans, il faudra vraiment rendre une toute autre copie. »