Coupe d'Europe: Contre Montpellier, le Stade Toulousain n'a pas perdu sa sérénité

RUGBY Les Rouge et Noir ont confirmé leur regain de forme face à Montpellier dimanche, lors de la première journée de la nouvelle Coupe d'Europe...

Nicolas Stival
— 
Luke McAlister et Toulouse ont bien démarré la Coupe d'Europe face à Montpellier, le 19 octobre 2014.
Luke McAlister et Toulouse ont bien démarré la Coupe d'Europe face à Montpellier, le 19 octobre 2014. — F. Lancelot / Sipa

La compétition européenne a changé de nom et de format, mais la statistique n’a pas été démentie. Invaincu contre les équipes françaises dans la défunte HCup, le Stade Toulousain a inauguré la nouvelle Champions Cup par un succès sur Montpellier, ce dimanche (30-23). Le troisième succès d’affilée (tous à domicile) des Rouge et Noir.

Cette victoire continentale a été moins aboutie que la précédente contre Toulon en Top 14 (21-10). Mais elle a confirmé qu’en même temps que des joueurs précieux en première ligne (Johnston, Steenkamp...), Toulouse a retrouvé des vertus un temps évanouies. «Nous sommes peut-être plus en confiance, relève le deuxième ligne Yoann Maestri. Mais tout ça reste fragile.»

Essai décisif à 14 contre 15

Menés deux fois par une équipe montpelliéraine dangereuse en contre-attaque, après des essais de Nagusa (35e, 3-10) et Olivier (51e, 13-17), les Rouge et Noir n’ont pas craqué. «Par le passé, à certains moments, on commençait à douter, témoigne un autre deuxième ligne, Patricio Albacete. Là, on s’est beaucoup parlé.»

A un quart d’heure de la fin du match, alors que le score était de parité (20-20), c’est à 14 contre 15 (carton jaune pour Johnston) que Doussain a fait basculer le match en signant le troisième essai stadiste, après le doublé d’Huget (27-20). «Toulouse a su nous rendre fébrile sur les phases de conquête en fin de match», témoigne le manager héraultais Fabien Galthié, de retour aux affaires après un intermède brésilien très commenté. Il y a encore quelques semaines, cette fébrilité était plutôt la marque de fabrique du Stade... De son côté, Montpellier se contente du point de bonus défensif, arraché sur le fil grâce à une pénalité de Teddy Iribaren.

Rendez-vous

Toulouse se rendra samedi chez les Anglais de Bath, étonnamment battus à Glasgow (37-10), lors de cette première journée européenne. Dans le même temps, Montpellier accueillera l'équipe écossaise, leader provisoire de la poule 4.