OM-Saint-Etienne: Tous les feux sont au Vert pour les Marseillais

FOOTBALL Marseille a battu Saint-Etienne dimanche au Vélodrome (2-1) lors de la 8e journée de Ligue 1...

Camille Belsoeur
Alaixys Romao prend le meilleur sur Monnet-Paquet dimanche lors de la victoire de l'OM face à Saint-Etienne au Vélodrome.
Alaixys Romao prend le meilleur sur Monnet-Paquet dimanche lors de la victoire de l'OM face à Saint-Etienne au Vélodrome. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Pour la première fois depuis un mois et le début de sa gloutonne faim de victoires, l’OM a buté sur un obstacle dimanche soir au Vélodrome face à Saint-Etienne (2-1). Mais les Verts de Christophe Galtier, s’ils sont parvenus à faire passer un frisson sur l’échine de Marcelo Bielsa, n’ont pas réussi à faire dérailler le train marseillais. Et ce lundi, la bande à Gignac occupe seule la tête de la Ligue 1 avec cinq points d’avance sur le PSG, qui va sûrement regarder autrement ce petit grain de sable marseillais à mesure que l’automne avance.

Imbula et Payet au top

Dans un stade Vélodrome pas très loin d’être plein (55.367 spectateurs) et grondant comme à ses plus belles heures, les hommes de Marcelo Bielsa ont d’abord secoué le cocotier stéphanois dimanche au cours d’une première mi-temps à sens unique. Au sein d’une équipe avec une nouvelle fois zéro recrue au coup d’envoi, l’OM a étourdi par deux fois Stéphane Ruffier en une demi-heure grâce à Imbula (1-0, 6e), puis Payet (2-0, 28e).

Mais, dominateur dans la possession grâce à un pressing tout-terrain, la marque de fabrique de Bielsa, Marseille n’a pas bénéficié d’occasions à la pelle, la faute au bloc solide des Verts. Des Stéphanois relancés par le but de Jonathan Brison en début de seconde période et à la lutte jusqu’aux dernières secondes de ce choc pour tenter d’arracher le match nul. Mais si l’équipe du Forez s’appuie sur un vrai collectif, il manque à cette équipe de grosses individualités pour aller plus loin. À l’inverse de l'OM de señor Bielsa.