La fin de l'aventure pour Luzenac, qui repart en septième division

FOOTBALL C’est la fin d’un feuilleton qui a tourné au cauchemar pour le club ariégeois, recalé en Ligue 2, puis en National…

N.S. avec AFP

— 

Les joueurs de Luzenac à l'entraînement le 8 août 2014.
Les joueurs de Luzenac à l'entraînement le 8 août 2014. — PASCAL PAVANI / AFP

Luzenac ne jouera pas en National. Le club ariégeois «arrête et repart en division d’honneur régionale (DHR)», a affirmé mercredi en fin de journée le milieu de terrain Nicolas Dieuze, rapportant des propos du directeur général Fabien Barthez lors d’une réunion devant les joueurs.

«L’équipe 2 devient l’équipe 1, les joueurs sont libérés de leur contrat et sont maintenant sur le marché de l’emploi», a poursuivi l’ancien joueur de Toulouse, du Havre et de Grenoble, qui était devenu au cours de l’été le porte-parole des joueurs.

Coup de grâce

C’est le coup de grâce pour le Luzenac Ariège Pyrénées. Interdit de monter en L2, le LAP avait officiellement demandé à réintégrer le championnat du National, qu’ils avaient bouclé à la deuxième place la saison dernière.

Une entrevue avait eu lieu ce mercredi matin à Paris entre le président du club Jérôme Ducros, son directeur général Fabien Barthez et le président de la Fédération française de football Noël Le Graët.

La FFF avait proposé à Luzenac de repartir en CFA 2, la cinquième division. Aucune possibilité de réintégration en National la saison prochaine n’était prévue, comme certains présidents de clubs de ce niveau l’avaient évoqué.

Le club s’était donné jusqu’à vendredi pour réfléchir à l’avenir. Finalement, le président Jérôme Ducros et Fabien Barthez, découragés par tant de semaines de lutte, ont jeté l’éponge, et l’ont annoncé officiellement à leurs joueurs lors d’une réunion.