Pays-Bas-Chili: Des Oranje frileux? «Une équipe qui met 10 buts en trois matchs n’est pas défensive», répond Dirk Kuyt

FOOTBALL Trois victoires en trois matchs pour les Néerlandais, qui espèrent éviter le Brésil en 8e de finale...

Antoine Maes

— 

Les Néerlandais Kuyt et Vlaar s'en prennent au Chilien Alexis Sanchez, le 23 juin 2014, à Sao Paulo.
Les Néerlandais Kuyt et Vlaar s'en prennent au Chilien Alexis Sanchez, le 23 juin 2014, à Sao Paulo. — AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

De notre envoyé spécial à Sao Paulo,

Lundi, c’est avec une tronche de six pieds de longs que Jorge Sampaoli est sorti de la défaite du Chili contre les Pays-Bas (0-2). A cause d’un constat assez sec: sans montrer grands choses, les Néerlandais ont ruiné sa vision d’un football offensif et risqué, qui verra tout de même les 8es de finale. «C’était très dur. Ils mettent beaucoup de gens derrière le ballon, quasiment 10.  On voulait jouer, et pas eux.»

«C’est un manque de respect de dire qu’on ne joue pas au foot, qu’on n’a rien fait, parce que nous sommes les seuls à avoir gagné 2-0» répond Wesley Sneijder. Louis Van Gaal confirme: «vous devez jouer selon un système adapté aux qualités de vos joueurs. Cela implique que si je veux gagner, je mets en place un système où Robben, Lens ou Van Persie n'ont pas à courir après un joueur. Ça n'a rien à voir avec le fait de jouer de façon plus offensive ou défensive», répond le  futur coach de Manchester United. Et ces qualités sont assez simples à résumer: du solide derrière et au milieu, du rapide et talentueux en attaque.

«Ce qui est important dans le foot, c’est qui marque le plus de buts»

Au passage, c’est toujours drôle ces équipes qui se défendent d’être trop frileuses. Surtout quand elles gagnent: «le premier objectif c’était d’être premier, et c’est fait», glisse le malicieux Dirk Kuyt. Si dans vos souvenirs, le blondinet joue attaquant, vous avez tout faux: Louis Van Gaal l’a repositionné… arrière gauche, et le pire c’est «que j’aime ça», lance l’ancien joueur de Liverpool.

Lui non plus, ne le chatouiller pas avec le style conservateur de son équipe. «Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, mais une équipe qui met 10 buts en trois matchs n’est pas défensive. Ce qui est important dans le foot, c’est de se créer des occasions et surtout qui marque le plus de buts. C’est notre style de jeu, nous on connaît nos qualités», répond Dirk Kuyt. Et quelque soit l’adversaire en 8e de finale, il risque de ne pas aimer ça.

Revivez Pays-Bas-Chili en live comme-à-la-maison

.