Coupe du monde 2014: Memo Ochoa, un gardien «humble» aux «réflexes exceptionnels»

FOOTBALL Le gardien mexicain d’Ajaccio a écœuré les Brésiliens mardi soir…

Nicolas Camus

— 

Mexico's goalkeeper Guillermo Ochoa saves an attempt at goal during a Group A football match between Brazil and Mexico in the Castelao Stadium in Fortaleza during the 2014 FIFA World Cup on June 17, 2014.      AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI
Mexico's goalkeeper Guillermo Ochoa saves an attempt at goal during a Group A football match between Brazil and Mexico in the Castelao Stadium in Fortaleza during the 2014 FIFA World Cup on June 17, 2014. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI — AFP

Depuis la fin du match nul entre le Brésil et le Mexique (0-0), on ne parle que de lui. Guillermo Ochoa, auteur de quatre arrêts de grande classe, est la nouvelle star de la Coupe du monde. Evidemment, sa prestation n’est pas passée inaperçue à Ajaccio, où il joue depuis trois saisons. Et si les 200 millions de Brésiliens savent aujourd’hui prononcer son nom, en Corse, cela fait longtemps que «Memo» a conquis son monde. «Je ne suis pas surpris par sa prestation, je savais de quoi il était capable. Il arrive toujours à se sublimer dans les grands matchs», raconte, heureux et fier, Thierry Debès.

L’entraîneur des gardiens de l’AC Ajaccio connaît son homme sur le bout des gants. «Son premier arrêt sur la tête de Neymar est l’illustration de ses qualités. Il a une belle détente et surtout il est énorme niveau réflexe», détaille-t-il. Et ça, l’ancien gardien de Strasbourg n’y est pas étranger. «On travaille beaucoup ça à l’entraînement. On fait des exercices avec des balles de tennis, et je peux vous dire qu’il a une vitesse de réaction exceptionnelle», reprend Thierry Debès, content de voir que son protégé «montre ses qualités au monde entier.»

Direction un grand club anglais?

Car Guillermo Ochoa, qui a dit après la rencontre avoir «sans doute jouer le meilleur match de [sa] carrière», a impressionné toute la planète foot. La frénésie autour de ses arrêts sur les réseaux sociaux en témoigne. Les réactions de ses victimes du soir aussi. «Il mérite des félicitations. Il avait déjà accompli des prestations énormes dans le Championnat de France, notamment face au PSG», a réagi Thiago Silva. Mais le capitaine du club parisien, dont la tête à bout portant en fin de match aurait pu donner la victoire au Brésil, n’en veut même pas au gardien mexicain: «C’est une très bonne personne en dehors du terrain. Il mérite tout notre respect.»

Ce trait de caractère, Thierry Debès l’évoque également instantanément pour parler de Memo Ochoa. «C’est un homme remarquable, très humble. Il est apprécié de tous au club car il est poli et proche de tout le monde, de la femme de ménage au président.» Après trois ans à Ajaccio, qui l’avait accueilli dans une période trouble -il avait été suspendu pour usage de clenbutérol puis innocenté, en 2011- Ochoa va changer d’air. En fin de contrat le 30 juin, il va pouvoir choisir librement son nouveau club. Selon les Anglais de The Express, Arsenal et Liverpool seraient sur le coup. S’il reste à ce niveau sur les prochains matchs du Mexique, ce ne seront sûrement pas les seuls.