Equipe de France: La préparation commence à neuf

FOOTBALL Les Bleus se sont réunis en petit comité pour démarrer le stage avant la Coupe du monde…

A Clairefontaine, Bertrand Volpilhac
— 
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, le 19 mai 2014, à Clairefontaine.
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, le 19 mai 2014, à Clairefontaine. — FRANCK FIFE / AFP

Ils devaient être huit, ils sont finalement neuf. La faute à une douleur au mollet du réserviste Benoit Trémoulinas, l’obligeant à passer rapidement sous la surveillance du staff médical de l’équipe de France. Et donc à s’asseoir sur les quelques jours de repos promis aux joueurs ayant terminé leur saison ce week-end. Prévue mercredi soir, leur arrivée viendra compléter – sauf Benzema et Varane, retenus pour la finale de la Ligue des champions samedi - un groupe encore maigre, composé uniquement des sept Bleus du championnat d’Angleterre qui ne jouent pas à Arsenal, d’Eliaquim Mangala (Porto) et donc de l’ancien arrière-gauche de Bordeaux.

Des doubles séances d’entraînement pour les Anglais

«Ce n’est pas un problème d’avoir autant de décalage entre les arrivées, rassure Didier Deschamps. C’était prévu, je l’avais décidé ainsi. Des joueurs sortent juste de compétition, c’est bien qu’ils aient un peu de temps pour souffler.» Jusque-là, le programme va être chargé pour les «Anglais», en repos depuis une semaine. «On travaille sur qualitatif car pour l’instant le staff est plus nombreux que le joueur», sourit Deschamps, qui a promis des doubles séances d’entraînement avec l’aide numérique de quelques Espoirs, eux aussi à Clairefontaine.

«On va faire quelques parties de Playstation ou de cartes»

Ce qui aura aussi le mérite d’occuper des joueurs en vase-clos pendant trois jours. «On est concentrés sur le travail, la récupération, on passe du temps avec les coéquipiers, décrit le capitaine Hugo Lloris. On va faire quelques parties de Playstation ou de cartes. Tout le staff nous met dans les meilleures conditions afin de passer du bon temps et de pas le trouver long.»  Et ce lundi, c’était avec une balade en VTT dans la forêt. On est d’accord, ça ne vaut pas une petite belote.