Mondial 2014: A Clairefontaine, on s’apprête à retaper la forme des Bleus

FOOTBALL Les premiers joueurs du groupe de Didier Deschamps arrive à Clairefontaine à partir de lundi…

F.L., M.N. et A.M.
— 
Les joueurs de l'équipe de France à l'entraînement, le 3 mars 2014, à Clairefontaine.
Les joueurs de l'équipe de France à l'entraînement, le 3 mars 2014, à Clairefontaine. — FRANCK FIFE / AFP

A leur arrivée à Clairefontaine, aucune caméra ne sera là pour les attendre. Et pourtant, si Franck Ribéry et consorts s’apprêtent à cavaler comme des dératés pendant un mois lors de la Coupe du monde, ce sera aussi grâce à eux. Dès lundi et le début du rassemblement des Bleus, Franck Le Gall, le médecin de l’équipe de France et Eric Bédouet, le préparateur physique, vont rentrer en mode «Brésil». «Sur les trois semaines avant de partir, chaque cas sera particulier, entre celui qui a fait 50 matchs avec son équipe et un autre qui n’a joué qu’une fois en deux mois et demi», résume le «doc».

Eux aussi ont enchaîné: Franck Le Gall officie toute la saison au Losc, tandis qu’Eric Bédouet prend soin des Bordelais. «Avant j’étais spectateur mais à partir du moment où on est appelé dans ce staff, on est obligé de se renseigner, détaille le Girondin. On a régulièrement des statistiques au niveau de la FFF avec les temps de jeu, les blessures… Après il faut regarder les matchs et savoir ce qui se passe un petit peu partout», explique celui qui a fait connaissance avec le groupe lors du match amical contre les Pays-Bas en mars.

«Ramener tout le monde sur un pied d’égalité juste avant le départ au Brésil»

De quoi lui laisser un peu de temps pour préparer son plan de bataille. «Ce sera un travail individualisé, à la carte. Mais il faut travailler car ce n’est pas le tout de récupérer, de se reposer… on ne peut pas faire ça. Il y en a qui n’ont pas joué beaucoup non plus. Et Il y en a comme Pogba qui en sont rendus à plus de soixante matchs. C’est énorme», remarque Bédouet. «Il y aura surement 3 ou 4 groupes différents durant les premiers jours du rassemblement. Plus la préparation va avancer, plus les groupes vont diminuer. L’objectif est de ramener tout le monde sur un pied d’égalité juste avant le départ au Brésil», détaille Le Gall.

Nouveauté cette année: l’arrivée d’un tout nouveau GPS testé par Bedouet à Bordeaux, qui devrait considérablement améliorer le suivi des organismes bleus. «Je vais emmener ce matériel avec moi. J’ai fait partir cinq valises de matériel pour Clairefontaine. J’emmène un double car on ne sait jamais si ça tombe en panne, je suis très prévoyant». Au point d’avoir de la batterie jusque la finale?