VIDEO. Manchester United: C'est quoi le problème?

FOOTBALL Manchester United s'est incliné mardi soir sur la pelouse de l'Olympiakos...

Julien Choquet

— 

Les joueurs de Manchester à l'Olympiakos le 25 février 2014
Les joueurs de Manchester à l'Olympiakos le 25 février 2014 — Kieran McManus/BPI/REX/REX/SIPA

Manchester United a perdu plus qu'un match mardi soir. Déjà en grande difficulté en championnat, les Red Devils ont peut-être aussi dit au revoir à l'Europe après leur défaite sur la pelouse de l'Olympiakos (2-0).

Une défaite que différents protagonistes ont essayé d'expliquer. Pour Michael Carrick l'équipe était «un peu molle et a trop reculé en deuxième période» malgré «une bonne possession du ballon». Le son de cloche est plus sinistre du côté de David Moyes qui «accepte l'entière responsabilité de la défaite» avant de poursuivre: «C'est notre pire match en Coupe d'Europe cette saison, on n'a pas mérité autre chose. L'équipe n'a jamais réussi à prendre les choses en main et je suis surpris, je n'ai pas vu venir un tel niveau de performance.  C'est vraiment un mauvais match de notre part».

Un constat entièrement partagé par l'ancienne gloire du club, Roy Keane: «L'Olympiakos a été techniquement bien meilleur que United. Il y a un manque criant de confiance et certains joueurs n'ont tout simplement pas le niveau. On nous a lavé la tête avec la Premier League qui est le meilleur championnat du monde. C'est un non-sens. Ce n'est rien d'autre que la meilleure marque du monde mais derrière, tout s'écroule, United plus que les autres. Il faut six ou sept joueurs pour reconstruire le club».

Van Persie critique envers ses coéquipiers

Et pour ne rien arranger, c'est Robin Van Persie qui a planté le dernier coup de couteau lors d'une interview au média néerlandais NOS en critiquant certains de ses coéquipiers : «Les joueurs occupent des fois les espaces dans lesquels je veux jouer. Et quand je vois ça, cela devient difficile pour moi d’aller dans ces espaces aussi. Donc ça me force à ajuster mes courses, en fonction des positions de mes coéquipiers. Et, malheureusement, ils jouent souvent dans mes zones. Je pense que c’est dommage».

La fin de saison pourrait être plus longue de prévue pour Manchester, sixième de Premier League, éliminé des deux coupes nationales et désormais très mal engagé en Ligue des champions.