Ligue des champions: Contre le Bayer Leverkusen, le PSG tue le suspense

Romain Baheux, à Leverkusen

— 

Les joueurs du PSG en Ligue des champions.
Les joueurs du PSG en Ligue des champions. — SIERAKOWSKI/ISOPIXSPORT/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Leverkusen (Allemagne),

Pour connaître ses premiers frissons en Ligue des champions, le PSG attendra les quarts de finale. Anéanti sur sa pelouse par la machine parisienne mardi soir (0-4), le Bayer Leverkusen, réduit à dix après l’expulsion d’Emir Spahic à l’heure de jeu, n’a jamais inquiété les Parisiens. Le monde d’écart entre les deux équipes et l’avantage arithmétique pris en Allemagne ne laissent quasiment plus de doutes sur l’issue de ce huitième de finale. Au match retour le 12 mars au Parc des Princes, les hommes de Laurent Blanc n’auront qu’à gérer leur avance pour assurer, comme l’année dernière, une présence parmi les huit meilleurs clubs de l’épreuve.

Ibrahimovic meilleur buteur de la Ligue des champions

Zlatan Ibrahimovic pourra toujours profiter de ses retrouvailles avec le Bayer Leverkusen pour continuer de gonfler ses statistiques. Auteur d’un doublé en trois minutes avant la pause, le Suédois a pris la tête du classement des buteurs de la Ligue des champions avec dix buts continentaux cette saison. Impressionnant, à l’image de sa deuxième réalisation, un énorme pétard du gauche à l’entrée de la surface. Pas d’ovation du public, comme pour son bijou à Anderlecht en octobre, mais un stade muet devant la claque infligée au deuxième du championnat d’Allemagne, achevé par le premier but au PSG de Yohan Cabaye (88e).

Avec son exceptionnel avant-centre, une défense solide et un milieu de terrain à ce niveau – mention spéciale à Marco Verratti et Blaise Matuidi, auteur de l'ouverture du score (3e) – Paris a les moyens de voir loin en Europe. Mais pour savoir à quel point, il faudra attendre une opposition d’un autre calibre que le Bayer Leverkusen.

>> Le résumé du match en une minute