Ligue 1: 314 interdits de stade cette saison

FOOTBALL La DNLH a annoncé ce chiffre en marge d'un colloque organisé jusqu'à mercredi à Louis II...

avec AFP

— 

02/04/2008 Paris
02/04/2008 Paris — MYSTY/SIPA

Plus de 300 personnes ont été interdites de stade depuis le début de la saison de football en 1re et 2e divisions françaises, a-t-on appris mardi auprès de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) qui note «une tendance à l'apaisement» depuis sa création en 2009.

Au total, 334 personnes (contre 330 sur la même période l'an dernier) ont été interpellées depuis le début de saison, a indiqué Antoine Boutonnet, chef de la DNLH (qui dépend de la Direction centrale de la sécurité publique), en marge d'un colloque consacré au hooliganisme rassemblant jusqu'à mercredi au stade Louis-II à Monaco responsables policiers français et monégasques, et responsables et correspondants des Sections d'intervention rapide (SIR, intervenant dans les stades en cas d'incidents).

Apaisement dans et aux abords des stades

A ce jour, 314 personnes (contre 398 sur la même période l'an dernier) ont été frappées d'une mesure d'interdiction de stade, dont 103 par mesure de justice, le reste l'étant par voie administrative.

«Les résultats obtenus sur la première moitié du championnat», grâce au «partenariat avec les instances du football et les clubs, (...) confirment la tendance à l'apaisement dans et aux abords des enceintes sportives observée sur les quatre dernières années», a expliqué M. Boutonnet à l'AFP.

«Les dispositifs mis en place commencent à porter leurs fruits puisqu'il y a moins de faits constatés», a-t-il ajouté.

La première moitié du championnat a notamment été marquée par des rixes entre supporteurs nancéiens et messins le 24 septembre 2013 ou encore entre supporteurs stéphanois et niçois le 24 novembre.

La DNLH s'appuie sur un réseau composé de correspondants au sein des clubs et de 367 policiers et 24 gendarmes réunis dans les 18 SIR existants.