Franck Signorino: «Jeter nos dernières forces»

©2006 20 minutes

— 

Franck Signorino

Latéral gauche du FC Nantes.

Samedi soir, les Canaris (19es) se déplaceront à Toulouse (11e), lors de la 19e journée de L1. Dans quel état d'esprit abordez-vous cette rencontre ?

Comme tous les autres matchs. Il faut l'envie de ramener les trois points, et jeter nos dernières forces dans la bataille. Avec trois points de plus, notre classement serait un peu moins alarmant.

L'arrivée de Barthez peut-elle avoir un impact dès samedi ?

Il est trop tôt pour parler de ça. Sa venue, ce n'est pas non plus une révolution au sein du club. On attend qu'il intègre véritablement le groupe. Pour l'instant, nos discussions avec lui sont simples : « As-tu as trouvé une maison ? », ou « Es-tu bien installé ? »

Jouer la veille de Noël, n'est-ce pas le match de trop ?

Non. Si on dit ça, c'est qu'on manque de professionnalisme. Chaque année, c'est la même chose. On doit faire notre métier jusqu'au bout et mettre les bouchées doubles sur ce match. On aura cinq à six jours pour profiter de nos proches après...

Recueilli par David Phelippeau