Formule 1 : McLaren veut Alonso tout de suite

©2006 20 minutes

— 

Sous contrat avec Renault jusqu'au 31 décembre, Fernando Alonso n'a pas encore le droit de tester sa McLaren, ce qui a le don d'agacer Ron Dennis. Le patron de l'écurie anglaise fait donc pression sur Flavio Briatore afin qu'il libère le double champion du monde, et que ce dernier participe mercredi à la dernière séance d'essais privés de l'année. « Renault doit bien ça à Fernando ! Plus tôt on l'aura, mieux ce sera, même si on ne compte pas exclusivement sur lui », reconnaît Martin Whitmarsh, directeur exécutif de McLaren.

Les négociations sont en cours et pourraient même se concrétiser aujourd'hui à Monaco, où la FIA remettra ses trophées pour la saison 2006. « Je vais faire boire deux bouteilles de champagne à Briatore et il finira bien par signer. Nous insisterons jusqu'au dernier moment s'il le faut, on ne le lâchera pas », annonce Whitmarsh.

Si McLaren obtient gain de cause, Fernando Alonso sera mercredi au volant de sa nouvelle monoplace sur le circuit de Valence. Dans une situation identique avec Kimi Räikkönen, Ferrari n'a rien demandé à l'équipe de Ron Dennis et attendra 2007 pour faire débuter le Finlandais.

« Felipe Massa et Kimi Räikkönen sont deux pilotes Ferrari, il n'y a pas de nº 1 ou de nº 2. Seuls les résultats les départageront », a confié Jean Todt, le patron de Ferrari, au journal Times.