Losc-OM: Les supporters lillois promettent «un match très grossier» à Florian Thauvin

FOOTBALL Trois mois après son départ mouvementé du Losc, l’attaquant marseillais défie son ancien club mardi soir au stade Pierre-Mauroy où les supporters l’attendent de pied ferme…

A Lille, François Launay

— 

Florian Thauvin lors du match entre Marseille et Saint-Etienne le 24 septembre 2013.
Florian Thauvin lors du match entre Marseille et Saint-Etienne le 24 septembre 2013. — MAGNIEN/20 MINUTES/SIPA

Déjà insulté lundi soir à son arrivée à l'aéroport de Lille-Lesquin, Florian Thauvin devrait recevoir le même genre d'accueil ce mardi au stade Pierre-Mauroy. Depuis son départ à Marseille fin août, tous les supporters lillois ont coché la date de ce Losc-OM sur leur agenda. Dire que la volte-face de l’attaquant, qui avait fait la grève de l’entraînement cet été pour rejoindre la Canebière sans jamais porter le maillot du Losc, est un euphémisme. À chaque match à domicile, les fans lillois insultent le nom de Thauvin. Du coup, s’il met un pied sur la pelouse ce mardi, le Marseillais va recevoir un accueil très particulier.

Nicolas, un supporter lillois: «Il a intérêt à avoir les nerfs solides»

«Ce sera un match très grossier. Il n’y aura pas de banderoles car le Losc les interdit. Ce seront principalement des insultes et des sifflets pendant 90 minutes. S’il tire des corners, il devra se méfier de la réaction de certains. Il a intérêt à avoir les nerfs solides», prévient Nicolas Gallois, le président des Dogues Devils. Trois mois après, la colère des supporters lillois n’est donc pas retombée.

Rio Mavuba: «Ce n’est pas le Losc contre Thauvin, c’est Lille face à Marseille»

Manque d’honneur, de respect, de classe, tous les griefs sont reprochés à Florian Thauvin. «Il représente tout ce que ne doit pas être un footballeur professionnel. Il avait participé à un entraînement à la fin quand il avait assuré aux supporters, dont des enfants, qu’il resterait au Losc. Il nous a pris pour des cons et aura l’accueil qu’il mérite», assure Michael, des Go Rijsel Spirit.

Attendu de pied ferme par les supporters, Florian Thauvin va-t-il aussi recevoir sur le terrain un traitement particulier de la part de ses anciens coéquipiers? «Non», assure Rio Mavuba. «Ce n’est pas le Losc contre Thauvin, c’est le Losc contre Marseille. L’histoire est passée», pense le capitaine lillois. De son côté, même en étant peu prolixe sur le sujet, René Girard, le coach lillois, a quand même reconnu qu’il «n’a pas oublié» cette histoire. Apparemment, il n’est pas le seul.