Rio Mavuba: «J’espérais beaucoup faire partie de cette liste»

Propos recueillis à Lille par François Launay

— 

Rio Mavuba, en conférence de presse avant France-Uruguay, le 13 août 2012 à Clairefontaine. 
Rio Mavuba, en conférence de presse avant France-Uruguay, le 13 août 2012 à Clairefontaine.  — BERTRAND GUAY / AFP

Rio Mavuba peut dire merci au Losc. Le bon début de saison du club nordiste, deuxième de Ligue 1 à deux points du PSG, a fait revenir dans la lumière le capitaine lillois. Après une période compliquée, le milieu de terrain a retrouvé son meilleur niveau au bon moment…

Espériez-vous revenir en Equipe de France vu le bon parcours du Losc en Ligue 1 (2e)?

C’est vrai que je n’étais pas au top en début de saison mais depuis le match à Lyon (0-0, le 28 septembre), je retrouve mon meilleur niveau. Je suis donc fier et content de retrouver les Bleus. J’espérais beaucoup faire partie de cette liste pour ces deux matchs très importants. Le Losc m’a aussi permis de revenir grâce à mes coéquipiers et aussi au travail du coach (René Girard) qui m’a redonné confiance.

Le fait que René Girard vous ait mis sur le banc de touche en début de saison  conter Evian (7e journée) vous a-t-il piqué au vif?

A cette période-là, il avait senti que j’étais moins bien. On en avait parlé et il avait décidé de me mettre sur le banc. Ca m’a fait réagir. J’étais rentré une demi-heure et ça m’avait fait du bien. Derrière, j’avais enchaîné avec le match à Lyon et depuis ce moment-là, ça va beaucoup mieux.

Qu’attendez-vous  de cette présence dans la liste?

Je suis compétiteur et j’ai envie de jouer. Mais le plus important reste la qualification pour le Mondial. Les plus performants joueront. J’ai un registre particulier en évoluant seul devant la défense avec deux mecs au-dessus de moi. C’est là où je m’exprime le mieux. Si je peux rendre service à ce poste là, je me donnerai à fond. Mais pour l’instant, je suis surtout très heureux d’être là.

Avez-vous eu peur de rater le train ?

J’avais été appelé dans la liste pour le match amical en Belgique (le 15 août) en début de saison mais derrière j’ai eu un contrecoup et je n’ai plus été appelé. Je savais qu’il fallait que je retrouve mon meilleur niveau. C’est le cas aujourd’hui. Le sélectionneur me fait confiance, à moi de lui rendre.