Droits TV de Roland-Garros: La FFT menace de passer au tout payant

J.L.

— 

Le court central de Roland-Garros le 4 juin 2013.
Le court central de Roland-Garros le 4 juin 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Son offre découpée en trois lots pour récolter plus que les 15 millions d’euros jusque-là payés par France Télévisions pour diffuser Roland-Garros n’a pas trouvé preneur sur le marché. Pas grave, Gilbert Ysern «va revoir sa copie». Mais le directeur général de la FFT ne digère pas l’attitude des diffuseurs, à commencer par France TV, qui s’est positionné à l’écart des lots en proposant une somme inférieure à 15 millions d’euros. 

 «Je ne comprends pas cette offre et ce message désobligeant: "Je veux tout, pour pas cher". Si France TV n'est plus intéressé par notre tournoi, nous en tirerons les conséquences.» Par exemple, en proposant l’intégralité des droits à une chaîne payante, même si ni Canal+ ni beIN sport ne se sont manifestés pour l’instant. «Avant d'y aller, on y réfléchira à deux fois. La Fédération veut que Roland-Garros soit diffusé sur des chaînes gratuites. Mais les diffuseurs gratuits le souhaitent-ils et à des conditions satisfaisantes? Aujourd'hui, ce n'est pas le cas.»