UEFA: Michel Platini n’a pas encore décidé s’il voulait briguer la présidence de la Fifa

FOOTBALL Il est «en train de réfléchir»...

B.V.

— 

Michel Platini en conférence de presse le 12 avril 2012 à Warsaw en Pologne. 
Michel Platini en conférence de presse le 12 avril 2012 à Warsaw en Pologne.  — Alik Keplicz/AP/SIPA

En 2015, normalement, Sepp Blatter devrait ranger les crampons. Le légendaire président de la Fifa (fédération internationale du football) laissera ainsi sa place à la relève, qui pourrait s’appeler Michel Platini. Actuellement à la tête de l’UEFA (fédération européenne), l’ancien n°10 des Bleus n’a pas encore décidé s’il se présenterait aux élections pour devenir le big boss du foot mondial.

«Je suis en train de réfléchir si c’est bien ou pas, explique-t-il dans L’Equipe. Je dois me convaincre, comme je me suis convaincu de briguer la présidence de l’UEFA, que j’ai envie d’aller à la Fifa. L’UEFA et la Fifa, ce n’est pas le même monde.»

Michel Platini donne rendez-vous à Dubrovnik, lors du prochain comité exécutif de l’UEFA, les 19 et 20 septembre prochains. «Je dirai certainement quelque chose à Dubrovnik, annonce Platoche. Je suis obligé car tout le monde m’attend. Si vous êtes dans le quartier, vous en entendrez sans doute parler.» Y annoncera-t-il sa candidature? Possible. «C’est vrai qu’aujourd’hui j’ai la légitimité pour aller à la Fifa, conclut-il. Mais la place pour la place ne m’intéresse pas. J’ai été Michel Platini, j’ai eu trois Ballons d’Or, j’ai été le meilleur joueur du monde. Etre numéro un mondial, je l’ai été dans le football, pas dans les couloirs. Je dois me convaincre que c’est mon destin, que c’est bien pour le football