Affaire Powell/Gay: La crédibilité de l'athlétisme «renforcée», selon l'IAAF

DOPAGE Après les contrôles positifs d'Asafa Powell et Tyson Gay...

Avec AFP

— 

Tyson Gay et Asafa Powell lors des championnats du monde d'athlétisme, en 2009, à Berlin.
Tyson Gay et Asafa Powell lors des championnats du monde d'athlétisme, en 2009, à Berlin. — THOMAS LOHNES / DDP / AFP

La crédibilité de l'athlétisme est «renforcée» à chaque fois qu'un cas de dopage est mis au jour, estime la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), à la suite des contrôles positifs concernant les sprinteurs Tyson Gay et Asafa Powell. «L'engagement de l'IAAF en matière de lutte contre le dopage dans l'athlétisme est inébranlable», rappelle Nick Davies, porte-parole de l'instance dans un communiqué transmis à l'AFP.

«La crédibilité de notre programme antidopage, et de notre sport l'athlétisme, est renforcée, et non diminuée, chaque fois que nous sommes capables de mettre au jour un nouveau cas, et nous avons le plein soutien de tous les athlètes, entraîneurs ou responsables qui croient en un sport propre», ajoute-t-il.

«Nous avons une obligation d'éthique vis-à-vis de la majorité des athlètes qui croient en un sport propre. C'est pour eux que nous avons construit un programme qui est riche, qui cherche loin, et qui est sophistiqué. Le fait que nous soyons capables de détecter et de mettre à l'écart de notre sport les athlètes qui ont bafoué notre réglementation antidopage doit être compris en ce sens», souligne le porte-parole.

L'athlétisme a été ébranlé dimanche, à moins d'un mois des Mondiaux de Moscou (10-18 août), par l'annonce des contrôles positifs de l'Américain Tyson Gay (produit non révélé) et du Jamaïcain Asafa Powell (oxilofrine, stimulant). En l'espace de quelques heures, ce sont les deuxième (Gay 9.69) et quatrième (Powell 9.72) performeurs mondiaux de l'histoire sur 100 m qui ont révélé qu'ils avaient été contrôlés positifs.