Coupe de la Ligue : révolte espérée en Bourgogne

©2006 20 minutes

— 

Neuvièmes de L1, pratiquement hors de course en Ligue des champions, les Girondins espèrent rebondir en Coupe de la Ligue pour retrouver le sourire. En huitième de finale, ils se déplaceront ce soir à Auxerre, qu'ils retrouveront le 11 novembre, lors de la 13e journée de L1. « Cette compétition est un objectif car on peut décrocher l'Europe très vite », lâche le défenseur Franck Jurietti. « On ne peut pas se permettre de faire l'impasse, renchérit l'attaquant Lilian Laslandes, qui a porté les couleurs de l'AJA de 1992 à 1997. L'idée, c'est d'amener un peu de folie dans notre jeu. Cette rencontre peut nous servir de référence à l'extérieur. »

Défaits à quatre reprises de leurs cinq déplacements en Championnat, les hommes de Ricardo seront privés de leurs milieux de terrain Stéphane Dalmat (contracture à la cuisse) et Fernando (touché aux adducteurs) ainsi que de David Jemmali, laissé au repos, à l'arrière. Du coup, le Nigérian Joseph Enakarhire sera titularisé en défense centrale aux côtés de Henrique, un tandem déjà mis en place, lors de la défaite contre le PSV Eindhoven en Ligue des champions (0-1). « Il faut garder la confiance même quand ça va mal. En ce moment, on n'est pas aidé. Il faut être patient », explique le manager brésilien. Il en profite au passage pour rappeler les objectifs du club : « La Coupe de la Ligue c'est important, surtout si on ne peut pas viser le titre. » Pour s'imposer à Auxerre, les Bordelais pourront compter sur le retour de leur meneur de jeu Johan Micoud, remis de sa blessure aux adducteurs.

Stéphane Deschamps