Roland-Garros 2013: Nadal - Nishikori à revivre en live comme-à-la-maison

R.S.

— 

Rafael Nadal a souffert contre Brands, le 27 mai 2013 à Roland Garros.
Rafael Nadal a souffert contre Brands, le 27 mai 2013 à Roland Garros. — A.Reau/SIPA
NADAL - NISHIKORI: 1-2

Rafa, tu payes ton buffet pour ton anniversaire ? Invite quelques groopies espagnoles aussi, stp.

Rafael Nadal a encore fait tomber le tee-shirt. J'ai encore beuglé comme une pimbêche. Je ne vous décris pas le regard que m'a lancé l'ensemble du service politique.

17h54 : Jeu, set et match !! La fessée, comme prévu.
17h47 : Devinez qui vient de remporter le jeu ? Nadal hein ? Eh ben non !
17h43 : Nadal prend ce jeu, 'contre le cours du jeu' (de ce jeu précis hein). 5-2. Il est brave, ce Kei, mais encore un peu faiblard à ce niveau.
17h38 : Jeu pour Nishikori. Ce match est totalement relancé.
17h34 : 4-1. Bon, d'ici 6-7 minutes, ça devrait être bouclé.
17h32 : Les points coulent en faveur de Nadal comme des selles après du Old El Paso.
17h27 : Rafa reprend l'avantage. Ne nous mentons pas : ce match touche à sa fin. Il ne risque pas de s'y passer grand-chose de folichon. Il faudra pas vous attendre à un truc décoiffant.
17h23 : Ah, ben tiens, un jeu pour Nishikori. Le Central, les commentateurs l'applaudissent comme cette équipe d'amateurs qui vient de sauver l'honneur en Coupe face à une Ligue 1, et qui réduit le score à 8-1.
17h21 : Nadal qui se lève pas le pied, et qui mène déjà 1-0. Il a rencard à 18h30, il est pressé. Le temps de prendre sa douche, et tout.

Ne vous étonnez pas de mon dernier commentaire. Je suis le seul ici à ne pas m'amouracher pour #Richard2013. Ah si, et un autre, mais pour une histoire de 'gros' sous. PMU, toussa.

17h14 : 6-1. Bon, on attend quand même de le voir face à un vrai adversaire hein. Ca ne sera pas au prochain tour en tout cas, puisqu'il risque d'affronter Richard Gasquet.
17h10 : 'Look, it's a bird. No, it's a plane. No, it's Rafa. And he's flyyyyiiiiing'.
17h03 : 4-1, après un jeu blanc, dont le dernier point que le Japonais a balancé en drop. Mec, des millions de tes compatriotes sont restés éveillés pour te regarder, t'exagères, quand même.

17h01 : Nishikori a voulu jouer au plus malin en laissant filer le lob de Nadal, en mode 'Tkt, je sais qu'elle sort'. Ben non. 3-1, bien fait.
16h55 : Jeu pour Rafa. Les gars, si c'était pour vous échanger des balles, c'était pas la peine de rameuter 15 000 personnes au Central.
16h51 : Egalisation de Rafael Nadal. Va quand même falloir penser à nous offrir un peu de divertissement, là.

Le commentateur de France TV reconnait que le rythme a baissé, en cette seconde manche. Je ne vous raconte pas mon état d'anesthésie. Ajouté à cela le repas copieux de ce midi, et je suis sur le point de sombré direct dans le coma, là.

16h45 : Nishikori prend l'avantage dans ce deuxième set. Pour le prestige, c'est sympa.
16h37 : RAFAEL NADAL BRAQUE CE SET EN...45 MINUTES !?!? EH BEN ON EN A ENCORE POUR LONGTEMPS, DE CETTE PURGE.

Seul un enlèvement du tee-shirt de Rafael Nadal pourrait émoustiller le public. Et je sais de quoi je parle, j'y étais lundi. J'ai moi-même crié aigu comme une fille.

Quand je lève les yeux sur l'autre écran et que je vois 'WAW - GAS', je me demande ce que foutent les Golden State Warriors à Roland-Garros. Ben ouais, on en remarque des choses, quand on s'ennuie.

16h31 : Nishikori revient. C'est chacun son tour, en fait. C'est prévisible, on dirait une émission de télé-réalité.
16h29 : Nadal reprend un peu d'avance. On se croirait devant un épisode des Chiffres et des Lettres. Mais vraiment hein. Comme par hasard, le live tombe sur moi. FML, quoi.

En même temps voilà, il est pas dingo non plus hein, ce Nadal - Nishikori. Pour l'instant, en tout cas.

16h23 : Nishikori réduit la marque. Je vais pas vous mentir, je suis un peu tout seul dans mon match. Le reste du bureau s'est réuni pour suivre #Richard2013.
16h18 : Jeu blanc pour Rafael Nadal, qui s'est enfin décidé à faire la différence dès le 1er set.
A votre avis, il est venu à Paris avec un seul short, Rafael Nadal ?
16h14 : Jeu pour Nadal, sur une balle toute moisie déviée par le filet. Et il n'a pas honte, en plus, c'est ça le pire.
16h09 : Rafael Nadal revient au score, mais comme souvent, son début de match est compliqué.
16h04: C'est parti depuis trois jeux. Désolé pour ce léger contre-temps. On est en place pour ce match sur le Central.

«Nishikori est fantastique, il peut jouer avec beaucoup d’agressivité, c’est un joueur très talentueux.» Rafael Nadal ne dira jamais un mot de travers sur l’un de ses adversaires, certes. Mais par ces propos élogieux, il anticipe aussi un éventuel revers. L’Espagnol, qui a lâché quelques sets en cours de route, n’est pas aussi tranchant que les années précédentes. Et face au Japonais qui monte, tombeur de Benoît Paire au tour précédent, il pourrait perdre encore quelques plumes. La star de la marque Uniqlo n’a pas de coups de génie et n’est pas le joueur le plus plaisant à voir. Mais il n’a pas non plus de grosse faiblesse, ce qui lui permet d’enchaîner les victoires.

Un match à suivre et à commenter en live comme-à-la-maison à partir de 13h. Profitez de la dernière victoire de Rafael Nadal avant le vrai début de son tournoi face à Richard Gasquet en quart de finale. Evidemment, on n’en est pas encore là