Guillon expulsé du capitanat, Cetto reprend le flambeau

©2006 20 minutes

— 

Le tissu a changé de bras. Samedi soir, le brassard de capitaine a été retiré au défenseur central Loïc Guillon. « Avec ce capitanat, il n'était plus le même, explique Georges Eo. C'est un discret, un introverti. Ce brassard lui causait des soucis. Il jouait contre-nature. Il se forçait à sortir de sa coquille. »

Pour la succession, l'entraîneur nantais a hésité entre Franck Signorino et Mauro Cetto. Il a finalement choisi le défenseur argentin. « Fort de ces cinq années au club et de son charisme, Mauro s'imposait, justifie Eo. J'espère qu'avec cette nouvelle responsabilité, il va se tempérer vis-à-vis du corps arbitral ! » Expulsé à deux reprises depuis le début de la saison, Cetto enchaîne en effet les suspensions. « Il fait chier, lâche Eo. Qu'il arrête de nous priver de sa présence. »

D. P.